[Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Le Segmentum Obscurus est l'un des cinq Segmentae Majoris composant l'Imperium de l'humanité. Situé au nord galactique de Terra, sa Forteresse Segmentaire est Cypra Mundi. Il est célèbre pour abriter l'Œil de la Terreur.

Image
Répondre
Avatar du membre
[MJ] Maximilian Astellus
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 50
Enregistré le : 12 juin 2018, 21:02

[Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par [MJ] Maximilian Astellus » 27 août 2018, 18:31

SEGMENTUM OBSCURUS - PISCINA IV
2359995.M41
14h35 Temps Universel (T.U.)
Image

Piscina City. Capitale de la planète éponyme, Piscina IV. Un monde impérial reconstruit après d'âpres batailles. Telle était la destination du Gloris of Destiny, le vaisseau sur lequel avait pris place la jeune Fuyumi Fubuki lors de sa fuite de la Sainte Terra. Un voyage de plusieurs mois qui devait lui permettre de mettre en sécurité sa famille, mais également de la mettre hors de portée des mains de l’Inquisition qui l’avait gardé à l’œil pendant bien longtemps.
Aujourd’hui, le vaisseau faisait débarquer ses passagers et les marchandises qu’il transportait au moyen de navette s atmosphérique de type Aquila, retravaillé afin de convenir aux besoins du vaisseau Libre Marchand. Le voyage avait été relativement calme, si ce n’est, un moment ou l’Immaterium avait hurlé en tous sens et sans la moindre interruption avant de finir par se calmer il y a maintenant une semaine. Puis il semblait que les engeances psychiques de cet univers déformé avaient tourné leur attention ailleurs, laissant le Gloris et ses passagers en paix. Un calme avant la tempête ? A bord, tous l’ignorait. Même le Navigateur ne semblait être certains de ce que cela pouvait signifier. Toujours est-il que le vaisseau sortis sans encombre.

Image

La navette ou se trouvait Fuyumi ne tarda à recevoir l’autorisation d’atterrir sur une plateforme. Cependant, dehors, l’on pouvait voir comme un balai incessant de navette aller et venir entre les différentes plateformes du spatio-port
Les porte s’ouvrir et lentement, les passagers purent rejoindre ce qui ressemblait à hall d’accueil des passagers. Cependant, celui-ci était plein à craquer. Des dizaine de milliers d’individus se tassaient là, essayant d’attirer l’attention d’un tel, de voir quelque chose sur un tableau d’affichage, ou encore de retrouver quelqu’un ou quelque chose dans ce pêle-mêle de corps odorants et tassés les uns contre les autres.

Alors que Fuyumi descendit, le pilote en fit de même, pour regarder son vaisseau et faire un contrôle de routine. Ce faisant, il adressa un sourire à la jeune femme.


- Bienvenu sur la nouvelle bordure de l’Œil de de la Terreur, ma p’tite Dame. J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez.

Avatar du membre
Fubuki Fuyumi
Messages : 12
Enregistré le : 27 juin 2018, 13:31

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par Fubuki Fuyumi » 28 août 2018, 14:00

Combien de temps avait duré le voyage ? Je ne le savais pas vraiment, c’est dur de voir le temps qui passe quand on ne peut même ne pas regarder par la fenêtre, bloqué dans l’Immaterium. J’ai profité des rares moments entre saut warp pour sortir de ma cabine pour regarder le vide, les astres, planètes, étoiles et autre. Cela avait le mérite de me rappeler à quel point j’étais loin de chez moi maintenant. Dans le système Sol le nombre de vaisseau visible était impressionnant… mais ici, loin de tout… Personne ne m’entendra crier si j’appelle à l’aide.

-Et merde…

Alors que le vaisseau se rapprochait lentement de la planète pour un débarquement, de mon coté, j’exécutais un petit diagnostique sur mon corps. Une fois par semaine, à la fois pour garder la main mais surtout pour qu’il reste bien entretenu. Il ne s’agissait plus de faire du sport et bien manger pour garder la ligne… maintenant il fallait triturer dans mes circuits pour éviter qu’il me lâche. Un changement plutôt particulier. J’étais en train de revoir l’articulation de mon pied, l’ayant séparé de ma jambe, je cherchais a l’intérieur de la cheville le moindre petit détail inhabituel et tentant de le fixer de nouveau… avec des outils de fortune. Il était évidant que je n’ai pas pu faire un crochet par Mars pour récupérer tout ce dont j’avais besoin… Le système D s’imposa de lui-même. Mais l’avantage d’être aussi longtemps dans un vaisseau qui a besoin constamment d’entretiens… c’est qu’il arrive toujours que des outils soient égarés et disparaisse. Terminant de revisser un partie d’attache, je tendis ma jambe pour y raccrocher mon pied qui se fixa automatique et bien vite, les boutons caché dans ma peau disparurent.

C’était étrange de devoir se réparer comme un technopretre répare un ascenseur… mais… on s’y faisait vite. La seule peur qui pour l’instant n’était pas encore arrivé, était une casse demandant un changement de pièce. Mais heureusement mon corps avait été très bien conçus, tout pouvait être changé à l’intérieur sans que cela se voit. Mais il restait toujours le problème que si une pièce devait être changée et que je n’avais rien pour la faire… cela risquait d’être fort handicapant. Je pris un petit temps pour tester tous les mouvements de mon pied, cherchant quelque chose d’inhabituel, mais voyant que tout allait bien, je me redressai.

Les haut-parleurs se mirent à grésiller, annonçant le débarquement des voyageurs. Cela fut comme un soulagement, j’avais hâte de revoir un ciel et marquer sur le sol d’une planète. Mais je n’allais pas sortir nu comme un verre non plus. M’approchant de mon petit sac en baluchon, j’y sortie juste le nécessaire, un pantalon dans un style de treillis militaire vert kaki et une chemise dans le même style mais noir. Je n’avais plus besoin de sous vêtement désormais… et la pudeur était bien le dernier de mes soucis. J’enfilais très vite ses deux pièces, serrant la ceinture à ma taille et fermant quelque bouton de ma chemise, laissant visible tous de même un sacré décoté. Non pas que je voulais aguicher la totalité des hommes de ma navette juste que… j’avais encore l’illusion que je ressentirais l’air de dehors… même si je savais que c’était faux.

Prenant le baluchon qui regroupait mes affaires, je plongeais alors mes pieds nus dans les rangers que j’avais prise avant que quitter Terra sans faire les lacets, les laissant ouverte. On était bien loin de la dégaine d’une fille noble de Terra… mais étrangement, je me sentais très bien comme ça… même si en cas de course je risquais de perdre mes chaussures rapidement mais bon… vu que je ne ressentais plus grand-chose, ce n’était pas un problème. Me dirigeant vers les navettes, je pris un petit temps pour regarder un peu le vaisseau…. Combien de temps faudrait-il avant que je ne remonte dedans car l’Inquisition m’aura retrouvé ? Surement pas longtemps mais je peux espérer qu’il laisse enfin tomber.

Etrangement, le trajet de la navette fut le plus long, surement car c’était la dernière étape avant l’inconnu complet. Mais j’en profitais pour Prier, plaçant discrètement mes mains sur ma poitrine dans le signe de l’Aquilla, priant que l’Empereur me protège ici dans un lieu que je ne connaissais pas.

-Mon Empereur, puisse votre puissance protéger ces courageux guerriers qui affrontent les ennemis de l'homme. Protégez-nous du mal qu'il nous faudra peut-être enduré en votre Nom.

La prière terminée, je vins alors placer ma main sur mon front, le frottant comme pour le soulagé. Je me trimballais une horrible migraine depuis ce jour durant le voyage ou le Warp a hurlé dans mes oreilles sans interruption. Qu’est-ce que cela voulait donc dire ? Je n’avais aucune réponse… c’était bien ça le problème avec mes pouvoirs… il se manifestait mais je ne comprenais rien à ces manifestations. Et il me serrait bien impossible de trouver qui que ce soit pour m’aider à le maitriser ici. Mais… je ne perdais pas espoir, il m’était surement possible de trouver… quelque chose… dans ce sens.

En descendant, je fus plutôt heureuse de retrouver l’activité d’une ville Imperial, moi qui préférais le calme, j’étais heureuse de cela car c’était comme la preuve que j’étais arrivé dans ma nouvelle… « Maison »… plutôt cachette. Regardant dans ma poche je vins les quelque trône que j’avais… surement suffisant pour dormir quelque jours le temps de trouver un travail ici. Je me retourna alors vers le pilote qui me souhaitait la bien venu… trouver ce que je cherchais, j’en doute… mais… on ne sait jamais.

-Merci beaucoup monsieur, j’espère que le voyage de retour ce passe sans encombre, que l’Empereur vous protège.

J’avais dit ça en faisant le signe de l’Aquilla et en m’inclinant lentement vers lui… surement lui offrant une vue parfaite pour se rincer l’œil mais… ce n’étais pas grave. Je repartie alors, me dirigeant vers la sortie du spatio-port sans quelque difficulté vu l’accumulation de personne ici qui transformait une simple sortie en un forçage presque physique dans une large foule. La première étape serait de rejoindre la ville et de trouver un endroit où dormir. De là je pourrais commencer à chercher différente chose… ou manger, ou gagner de l’argent… mais surtout des outils et composant pour l’entretiens de mon corps… et pourquoi pas… de quoi en apprendre plus sur mes pouvoirs.
Modifié en dernier par [MJ] Maximilian Astellus le 28 août 2018, 23:59, modifié 1 fois.
Raison : + 6 XP/ wikifié. Total 6 XP
Image
Fubuki Fuyumi, Psyker
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi | Psy 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Fubuki_Fuyumi

Avatar du membre
[MJ] Maximilian Astellus
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 50
Enregistré le : 12 juin 2018, 21:02

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par [MJ] Maximilian Astellus » 28 août 2018, 23:57

[Jet caché: 4. Réussi]
Comme Fuyumi s'y attendait, la traversée du hall s'avéra relever du parcours du combattant. Elle dût âprement jouer des coude pour pouvoir, ne serait-ce, qu'avancer de deux pas. Alors parcourir toute la distance devint rapidement une véritable épreuve. Autour d'elle, les gens hurlaient, paniquaient, pleuraient ou autre. Ca et là, des bribes de conversations décousues lui parvinrent. Cependant, alors qu'elle avançait, elle réussit à entendre trois mots.

"...Cadia est tombée..."

Information véridique? Mensonge? Elle l'ignorait. Cependant, alors que cette nouvelle faisait son bonhomme de chemin dans son esprit, sa nuque se mit à la démanger, un peu comme les fois ou son pouvoir lui échappait. Sauf qu'aujourd'hui, elle en était sûr, cela ne venait pas d'elle. Dans le même temps, il y eu comme une attention qui s'intéressait à elle. Qui était-ce?
Un peu plus loin, un homme distinguée croisa son regard et lui adressa un sourire charmeur.


-Un problème, mademoiselle?

L'homme portait les atours de la noblesse de l'Humanité. Des vêtements d'excellente qualité, un œil en prothèse de très bonne facture, de même pour la prothèse du bras droit, s'appuyant sur une canne. Mais en avait-il réellement besoin. Il y avait fort à parier que non. Il devait s'agir là d'un atour, d'une apparence qu'il montrait au monde.
Derrière lui, semblant l'accompagner, ou à tous le moins, le suivre, une dizaine d'hommes et de femmes, de divers horizons, observaient également la jeune femme, le regard relativement inexpressif. Sauf peut être une des femmes dont le regard était clairement emprunt de mépris envers cette inconnue. Pourtant, elle ne disait rien.

Avatar du membre
Fubuki Fuyumi
Messages : 12
Enregistré le : 27 juin 2018, 13:31

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par Fubuki Fuyumi » 29 août 2018, 03:06

Cadia tombée ? Impossible, le monde forteresse ne pouvait pas tomber… surement une mauvaise information déformé, ou alors juste un idiot qui c’était cru marrant de rependre la panique en mentant. En tout cas… si l’information était vraie… j’étais dans de beau drap ici. Une planète proche de l’œil de la terreur et à la merci de ce qui aurait fait tomber Cadia. Mais… je ne croyais que ce que je voyais et a moins de voir les ennemi de l’Imperium en orbite au-dessus de ma tête… je continuerais de considérer que Cadia tiens toujours.

Je fis mon possible pour ne pas me casser la figure dans la foule… peut être aurais-je du lasser mes bottes car elle partir pour quitter mes pieds plusieurs fois d’affilé… mais finalement, je m’interrompis quand je ressentis le picotement dans ma nuque. Un relâchement de mon pouvoir ? Mieux valait que je sorte tres tres vite d’ici alors… mais… finalement, je compris que le picotement ne venait pas de moi. Regardant dans les alentour, je pus alors observer un homme vêtue de manière très noble, accompagné d’une suite qui… me regardait d’un sourire charmeur. Mais pensait-il vraiment ce sourire ? Il s’approcha alors, accompagner de tous ses gens qui le suivait et m’adressa la parole. Sans plus attendre, je m’inclinai devant lui tout en faisant le signe de l’Aquilla. Je ne savais pas quel était son rang dans la noblesse mais… dans le doute, mieux valait ne pas le froisser.

-Mon seigneur… je… j-je vous remercie de votre attention mais je ne suis qu’une simple voyageuse qui cherche juste à trouver sa place dans l’immense Imperium de l’Empereur dieu.

Vu par qui était ceux qui me traquait… je n’avais pas vraiment envie d’être dans les petits papiers de la noblesse… je préférais plus être dans les bas fond, là où la loi Imperial et une notion bien relative… et où donc les Inquisiteur aurait le moins de pouvoir. Je n’aimais pas cette situation, le picotement… l’attention de cet homme. Je doute qu’il m’est jute abordé parce qu’il m’a trouvé jolie… ou par juste gentillesse. Il avait surement remarqué quelque chose. Je devais repartir… mais sans son accord serait surement le meilleur moyen de le froisser, hors de question de le faire et de me retrouver sur sa liste noir.

-Actuellement je vais juste chercher un endroit ou m’installer et travailler pour mon humble niveau… mais je suis honoré de votre attention pour moi mon seigneur je prierais pour que l’Empereur vous garde.

Je craignais sa réponse… qu’il s’accroche et ne me laisse pas partir, je voulais a plus vite continuer ma route et disparaitre de la circulation. Mais… d’un autre côté, j’étais inquiète sur ce qu’il aurait bien remarqué sur moi ? Mes implants ? Mon potentiel psy ? Sur le deuxième cas… je ne pouvais que prier qu’il n’appelle pas les vaisseaux noir sur le champ… car dans le cas présent, autant reprendre directement le vaisseau. Je fis un premier pas en arrière mais pas plus, tout en restant inclinée devant le noble personnage attendant ses terribles réponses. J’aurais pu lui demander si un bar cherchait une serveuse mais je doute qu’il prête une quelconque attention à ce type d’établissement… je doute d’ailleurs qu’il soit présent ici très souvent d’ailleurs.
Modifié en dernier par [MJ] Maximilian Astellus le 04 sept. 2018, 11:09, modifié 1 fois.
Raison : + 6 XP/ wikifié. Total 12 XP
Image
Fubuki Fuyumi, Psyker
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi | Psy 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Fubuki_Fuyumi

Avatar du membre
[MJ] Maximilian Astellus
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 50
Enregistré le : 12 juin 2018, 21:02

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par [MJ] Maximilian Astellus » 31 août 2018, 07:04

L'homme souria lorsque Fuyumi se déclara comme étant une simple voyageuse. Il eu toutefois une moue songeuse lorsque la jeune femme annonça se chercher une place ou s'installer.

-Je crois bien que nous sommes tous ici dans le même cas. Enfin, si vous souhaitez trouver par vous même, je ne peux que saluer votre effort et votre volonté. Cependant, je pense que nous nous reverrons, Damoiselle. Vous avez piqué mon intérêt. Si jamais vous veniez à avoir quelques problèmes dans votre recherche, venez donc me voir chez Dame Elena Sweish Merkel et demandez Mattheus Dos Santis. Je pourrais vous proposer un travail contre salaire et un endroit ou dormir. Sur ce, gente damoiselle...

Il la salua et s'éloigna, précédé par sa suite, traçant un sillon vers la sortie. Qu'est ce qui pouvait avoir attirer l'attention de pareil personne? La question restait sans réponse.
Seul restait ce lieux emplit d'inconnus provenant de lieux que la jeune femme ne connaissait qu'au travers d'histoires qui lui ont été contées par le passé.
Tant d'histoires et tant de possibilités qui, désormais s'ouvrait à elle. A tout le moins, personne ne semblait vouloir lancer après elle les troupes de l'inquisition. Désormais, face à la cyborg se tenait la porte de sortie. La seule épreuve restante étant de passer les douanes qui contrôlent l'entrée et la sortie du spatioport. Un passage obligé pour toute personne souhaitant poser le pieds sur un monde impérial. La question était, comment passer ces hommes sans encombre lorsque l'on veut passer inaperçu et que l'on est en fuite.

Avatar du membre
Fubuki Fuyumi
Messages : 12
Enregistré le : 27 juin 2018, 13:31

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par Fubuki Fuyumi » 31 août 2018, 10:40

-Je vous remercie mon seigneur, je me souviendrais de votre offre généreuse si jamais les choses devenaient compliqué pour moi.

Alors que l’homme s’éloignait, je réfléchissais à ses paroles… dans le même cas ? Lui aussi n’était pas d’ici ? Toujours est-il qu’il trouverait plus facilement une place ici c’était certain. Mais ce qui m’intriguais était la chose qui avait piqué son intérêt a mon sujet… et je ne pouvais qu’emmètre des hypothèses tout en restant songeuse. Je vins placer ma main sur ma nuque, ses saletés de picotement étant la seule chose que je ressentais encore comme si j’avais mon corps. J’allais réfléchir a son offre, elle n’était pas inintéressante… mais je devais m’assurer qu’il n’était pas de mèche avec l’Inquisition… sinon cela reviendrait à me livrer dans la gueule du loup.

Toujours est-il que maintenant il allait falloir quitter ce fichu aérodrome, passé l’effet de la nouveauté et de la joie d’être arrivé sur un monde… ce trop de gens me fatiguait, je voulais de l’espace et de la tranquillité maintenant. Tout en passant ma main sur mon front, je me dirigeai la douane, surement la seule véritable épreuve casse pied. Je passerais, la n’était pas le problème… mais j’allais surtout être fiché et donc… retrouvable par les Inquisiteur si il pose le pied ici. Problème, je n’avais aucun outil pour trafiquer les machines de la douane… pour l’instant.

J’avais donc pour but, de passer comme une voyageuse et citoyenne impérial modèle tout en prenant des images détaillé et scan de leur appareil avec mon pix enregistreur intégré. Une fois sortie de la douane et dans un endroit posé, j’analyserais les images avec mon examinateur oculaire pour savoir comment me retirer de leurs archives. Le seul vrai problème dans cette histoire c’était de ne pas savoir ou me procurer des outils ou implants pour pouvoir faire du hacking. Tout cela s’annonçait bien compliqué… mais j’espérais juste que j’allais pouvoir par la suite pouvoir rester caché tranquillement.

-Une chambre, un travail de serveuse, du hacking et des migraine incontrolé… la routine quoi.

Arrivée à la douane, j’allais me plier à leur exigence… a part mon pistolet je n’avais pas vraiment grand-chose… d’illégale… si on peut considérer une arme comme illégal par les temps qui court. Au pire ils me la confisqueront, ce n’est pas un problème bien qu’un peu embêtant. Peut-être d’ailleurs qu’ils seront pris par la fausse rumeur et seront inattentif. Je me contentais simplement de hausser les épaules tout en préparant le pix enregistreur de mes yeux pour capturer tout détail ayant un semblant d’utilité.
Modifié en dernier par [MJ] Maximilian Astellus le 04 sept. 2018, 11:11, modifié 1 fois.
Raison : + 6 XP/ wikifié. Total 18 XP
Image
Fubuki Fuyumi, Psyker
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi | Psy 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Fubuki_Fuyumi

Avatar du membre
[MJ] Maximilian Astellus
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 50
Enregistré le : 12 juin 2018, 21:02

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par [MJ] Maximilian Astellus » 04 sept. 2018, 11:09

La file pour le poste de douane était conséquente. Mais étrangement, les gens ne restaient à attendre que quelques minutes. Ce qui, il faut le reconnaître, est une fait plus que notable dans ce genre de bâtiment. En effet, l'Administratum n'est pas réputée pour sa rapidité de procédure. Or, aujourd'hui, les gens semblent passer rapidement à l'examen de leur papier et toutes la procédure d'entrée. Si bien que Fuyumi finie rapidement dans le bureau de douane, avec l'agent en charge de son cas. Un garde impérial, visiblement éreinté, qui regarde la jeune femme avec un œil bionique froid et un œil organique fatigué. Au grade, on devinait que ce n'était pas un homme du rang, mais plutôt un sous officier. Et alors qu'il s'apprête à prendre la parole, la porte s'ouvre, dévoilant le passage à un homme d'origine asiatique.

-Vous pouvez aller vous reposer adjudant. Je prend votre relève. Déclara le nouvel arrivant.

L'homme en face de Fuyumi lâcha un soupir de soulagement, se redressa et adressa un salut militaire las.


-Merci, Capitaine. Je vais aller trouver ce crétin qui devait me relever et lui rappeler son travail.
-Faites donc. Mais après avoir pris un bon repos. Cela fait presque trois jours que vous n'avez pas quitter votre poste. Encore un peu et vous détiendriez le record d'activité de l'ensemble des douanes impériales. Filer prendre un bon repos. On en reparlera plus tard.

L'homme parti, un sourire reconnaissant sur les lèvres, puis ferma la porte derrière lui. Pendant ce temps, l'officier vint s'assoir à sa place, puis commença à compulser rapidement le dossier d'entrée que Fuyumi avait déjà dû remplir en avance, pendant qu'elle attendait dans la file.

-Excusez ces petits soucis, mademoiselle. Comme vous avez pu le voir, nous recevons un flux considérable d'immigrés qui ont fuit Cadia et les batailles qui s'y sont déroulé il y a peu. Et comme la Porte est tombée, tous le monde est sur les nerfs. Donc nous manquons de personnel pour que tout s'écoule rapidement et sans accroc.
Je suis le Capitaine Otoshi Namura. Je suis en charge de la garde impériale dans la capitale et ses environs. Je me dois de vous notifier que notre entretien est enregistré depuis l'instant ou je me suis présenté. Cela a des fins d'archive et d'identification.
Donc, comme le veut la procédure impériale, nous allons passer en revue ce que vous avez écrit dans votre dossier. Ensuite, une rapide inspection de vos quelques possessions.
Tout d'abord, pouvez vous me rappeler votre identité, d'où vous venez et ce que vous êtes venu faire sur notre humble planète?


Le ton de l'officier se montrait affable et correcte, même face à une personne qui ne semblait avoir grand chose sur elle et dans son balluchon. Ses yeux étaient, eux, parfaitement calme et semblaient plonger dans les tréfonds des âmes de ceux qui passaient devant lui. Il attendait désormais la réponse de Fuyumi.
[HRP]Considères que ce que tu lui diras sera ce que tu auras marqué sur le dossier. A toi de voir si ton personnage à marqué la vérité ou pas.[/HRP]

Avatar du membre
Fubuki Fuyumi
Messages : 12
Enregistré le : 27 juin 2018, 13:31

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par Fubuki Fuyumi » 05 sept. 2018, 00:54

Un petit pincement de déception me parcourus quand le sous-officier fut remplacé par un bien plus reposé et donc au aguet. L’autre était las… surement faisait il moins bien attention et donc cela causait se passage rapide. Tant pis, j’allais devoir faire avec, de toute manière avec le nombre de personne qui voulait aussi rentrer, le capitaine allait surement privilégier une vérification rapide et je serais libre de gambadé sans plus d’inquiétude. Mais je me doutais bien que tout cela allait être juste plus long. Rien de bien compliqué, je devais simplement croire en ce que je disais et surtout resté le plus calme possible.

Il s’excusa alors, expliquant le grand afflux de migrant sur la planète, parlant de la chute de la porte de Cadia. « Impossible » je me disais… la porte avait tenu dix mille ans durant par la grâce de l’Empereur dieu de l’humanité. Jamais le maitre de l’Imperium n’aurait laissé un tel évènement ce produire. Je n’y croyais pas, a moins de voir moi-même la porte de mes propre yeux, envahis des ennemis des humains, je n’y croirais pas. En apparence, je me contentai simplement de faire non de la tête de manière tellement faible que cela était surement passé inaperçus. Mais à l’intérieur, j’étais en train doucement, mais surement, de bouillonné alors que même les autorités comportaient de telle rumeur. Mais l’avantage… ou le désavantage, d’être dans un corps entièrement artificiel, c’est que les émotions ne viennent plus se retranscrire sur le visage. Dans mon cas, elle reste centrée dans mon cerveau.

Je lui tandis alors le dossier d’entrée, une simple feuille pour des informations à la fois standards et spécifique en fonction des mondes de destination. Dans le cas présent… c’était surtout standards, c’était pour cela que je visais les mondes impérial urbanisé et pas des mondes médiévaux ou mortelle… des mondes ou l’Emprise de l’Inquisition est moindre. Dans un monde impérial standard, c’était plus facile de me fondre dans la masse. Bien sûr je n’avais pas mis mon vrai nom… même si j’étais dans un coin perdu du segmentum Obscurus… dire que je venais de Terra et ne pas me caché sous une fausse identité était le meilleur moyen de me faire attraper.

-Je m’appelle Yumiko Tsukiko monsieur, je viens de Necromunda.

Je marquai une petite pause… officiellement pour le laisser vérifier sur le dossier mais de mon côté c’était surtout pour peaufiner à la suite de ma « raison » de venir aussi loin de « chez moi » .

-Je viens simplement trouver ici un travail pour commencer ma vie loin de la criminalité des cité ruche de mon enfance.

Bon ce n’étais pas très original, mais c’était simple et c’était le plus important. Quelque chose de compliqué aurait été plus difficile a justifié… et surtout à bien ce souvenir au cas où. De toute manière ce mensonge ne me serait utile que maintenant, j’allais me fondre dans les bas-fonds de la ville par la suite. Paradoxal d’ailleurs ma fausse identité avait fui ce genre de lieu… et que moi… j’allais me plonger dedans.

Je posais alors mon baluchon sur son bureau pour ce qui allait surement être la fouille. Fouille corporelle aussi ? Je n’en avais aucune idée… mais c’était probable.
Modifié en dernier par [MJ] Maximilian Astellus le 19 sept. 2018, 17:42, modifié 1 fois.
Raison : + 6 XP/ wikifié. Total 24 XP
Image
Fubuki Fuyumi, Psyker
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi | Psy 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Fubuki_Fuyumi

Avatar du membre
[MJ] Maximilian Astellus
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 50
Enregistré le : 12 juin 2018, 21:02

Re: [Fubuki Fuyumi] Vérité de Mot, Vérité d'Esprit

Message par [MJ] Maximilian Astellus » 27 sept. 2018, 12:24

Le léger mouvement de tête de la jeune femme n'échappa aucunement à l'officier. Mais avait-il saisit ce que cachait ce mouvement? Peu probable, à moi qu'il ne soit un psyker. Or, il n'en porte pas les marques officiels ni les signes des conditionnements impériaux.

-Je vous invite à observer le ciel, lorsque vous sortirez. Je pense que cela suffira à vous convaincre. De plus, je dois vous annoncer que vous êtes désormais coupé de votre monde natal, Nécromunda, mademoiselle Tsukiko. Une faille warp s'est ouverte depuis l'Oeil de la Terreur et s'est pratiquement dirigé en pleine est galactique. J'ignore jusqu'ou elle va, mais les nouvelles que nous recevons des secteurs environnants ne sont guère engageant. Il se replongea dans le dossier, avant de reprendre. Pour ce qui est du travail, vous aurez peut être une chance d'en trouver, mais je ne peux rien vous garantir. J'espère cependant que vous parviendrez à éviter de plonger dans la criminalité que vous avez fuit. Je viens, moi même d'un monde ruche peu accueillant, je comprend donc votre désir d'un nouveau départ.
Je vois que vous ne déclarez pratiquement rien comme possession à part un révolver et une matraque. Un voyage léger en somme. Puis-je voir l'arme à feu?
Demanda-t-il en tendant la main. Pure formule de politesse. Car il la regarderait de toute façon.

Il eu une moue appréciative et d'un geste expert, sorti le barillet de son logement, fit sauter les balles de leur logement en les posant sur la table, puis en sortie une de sa propre veste qu'il logea dans une chambre, avant de remettre le barillet en place en se levant. Il se dirigea vers une étrange boite. La base ressemblait à n'importe quelle caisse impériale. Mais sur le dessus, se trouvait une sorte d'entonnoir inversé. L'officier approcha le canon de l'arme de la gueule de l'entonnoir et le coup de feu parti. Il se baissa, ouvrit une petite porte à la base de l'entonnoir et ne tarda à ressortir la balle tirée. Il revint à la table, sorti la douille de son logement et nettoya précautionneusement l'arme avant de remettre les balles à leur place et de rendre l'arme à sa propriétaire.


-Simple mesure de précaution. Comprenez bien. Annonça-t-il, un sourire aimable sur les lèvres. Bien. Tout me semble en ordre. Avez vous un endroit ou loger ici? Si ce n'est pas le cas, je peux vous recommander le Star's Traveler. Ca ne paye pas de mine, mais l'établissement est correcte et le patron veille sur ses clients. Et l'avantage, c'est que c'est proche de tout. Vous le trouverez facilement en sortant de l'astroport.

Répondre