[Erek] Ascension

La Sainte Terra est le cœur de l'Imperium et le berceau de l'humanité. C'est là que se trouve l'Empereur au sein du Palais Impérial, là également que siègent les Hauts Seigneurs de Terra. Elle est l'étape finale du pèlerinage de la Voie du Pèlerin.

Image
Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 141
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Erek] Ascension

Message par [MJ] Malcador » 08 avr. 2019, 21:43

Erek avait glissé la question qui lui brûlait les lèvres avant que le vieil Eversor ne lui présente le dilemme que constituait son allégeance. Cela ne semblait pas avoir perturbé outre mesure l’ancien assassin, qui entreprit méthodiquement de tisser un lien entre l’interrogation de l’apprenti et son propre discours, récitant des versets qu’Erek identifia comme issus de l’un des textes fondateurs de l’Officio Assassinorum, pouvant même les psalmodier de concert avec son mentor s’il le souhaitait.
Image
« Instruments de l’Imperium, nous sommes en effet.

Nous ne déterminons ni culpabilité, ni punition ; nous ne sommes que les froids instruments de la vengeance de l’Empereur.
Nulle forme de mort ne nous est inconnue ; nulle terreur au-dessus de nos moyens ; nul ennemi hors de notre portée.
Nous sommes la lame sur la gorge du traître, la balle dans le crâne de l’hérétique, le poison dans la gorge du xenos. »
Quelques sifflantes respirations ponctuèrent cette déclamation, sans qu’il soit possible de déterminer si le Grand Maître reprenait ses esprits ou son souffle.
Image
« Nous constituons un atout pour l’Imperium ; de précieux outils, tout au plus. Mais tout comme nous obéissons, nous pouvons être employés pour de sombres desseins. Notre surveillance résulte à la fois de notre passé, de notre potentiel, et des convoitises à notre endroit.

On nous espionne, nous conditionne à l’aide d’artifices tant psychologiques que psychiques. Tout ceci afin de mieux servir l’Imperium, mais également pour mieux nous contrôler.

Chaque Eversor recensé est psycho-conditionné en ce sens, de sorte qu’il est certains individus contre lesquels il ne peut se dresser. »
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Erek Werkin
Messages : 36
Enregistré le : 05 juin 2018, 10:23

Re: [Erek] Ascension

Message par Erek Werkin » 14 avr. 2019, 10:21

Les mots prononcés par le Grand Maître juste en face de moi.

Cette litanie.

Un texte fondateur, l’un de ceux que l’on nous a sans cesse rappelé durant notre entraînement. L’un de ceux que nous récitions jusqu’à l’avoir gravé dans notre esprit et notre âme.

Je pourrais ne pas l’entonner, laisser mon maître le réciter seul.

Mais non, c’est sur ce texte que repose mon existence. Je ne peux pas me résoudre à ne pas le déclamer.
Et surtout … la possibilité de le faire en commun avec mon mentor, surtout après mon rappel sur les outils.

Je DOIS l’entonner.

Tentant de respecter le rythme de mon professeur, je déclame le texte, si souvent répété, si souvent appris.
Et base de mon existence :

Nous ne déterminons ni culpabilité, ni punition ; nous ne sommes que les froids instruments de la vengeance de l’Empereur.
Nulle forme de mort ne nous est inconnue ; nulle terreur au-dessus de nos moyens ; nul ennemi hors de notre portée.
Nous sommes la lame sur la gorge du traître, la balle dans le crâne de l’hérétique, le poison dans la gorge du xenos.


Puis il me révéla des choses qui me semblèrent, suite aux différents échanges précédents, plus compréhensible.

Nous sommes surveillés, par psycho-conditionnement et ce afin d’éviter de nous retourner contre l’Imperium ou servir des intérêts privés. Nous ne pouvons pas nous dresser contre certains individus et je pense que même si je posais la question des types de psycho-conditionnement, aucune réponse ne semblerait convaincante, si je parvenais même à obtenir une réponse.

Mais j’aimerais cependant savoir une chose sur ce sujet, avant de clore la conversation avec une question me trottant dans le crâne, n’osant la prononcer, tout en sachant que je devais l’exprimer à haute voix.

« Je vois Maître, l’Histoire a fait en sorte que nous étions des personnes à surveiller, que nous ne puissions-nous opposer à certaines volontés. Bien que cela, je dois vous l’avouer, ne m’apaise pas réellement, je comprends le raisonnement, même si je ne l’approuve pas.

Toutefois, vous parliez de personnes nous surveillant, nous contrôlant. Je pense qu’il s’agit bien évidemment des Hauts Seigneurs et des Seigneurs de l’Assassinorum. Mais avons-nous d’autres personnes capables de nous contrôler, de nous surveiller ?

Pendant que mon Maître répond à ma question, je sais parfaitement ce que je vais dire.

La question qui m’a heurté l’esprit dès que je l’ai vu.
Je ne sais pas comment il réagira mais me débarrasser de cette saloperie parasite de mon crâne … C’est tout ce que je veux actuellement.

« Grand Maître, j’ai une dernière question à vous poser.
Une question qui m’a traversé l’esprit dès que je vous hais vu dans cette pièce.
Lors de notre entraînement, il nous a souvent été dit que notre folie furieuse nous submergerait, due à l’utilisation de nos drogues de combat, nécessitant des stases pour nous « calmer » et n’étant libérés que lorsque la Furie de l’Empereur doit s’abattre quelque part.
Et pourtant je vous vois, l’un des Plus Grand – Maître, devant moi. Vous avez réalisé énormément de missions et vous en êtes sortis.
Et pourtant, vous n’êtes pas en stase, vous n’avez pas succombé à la folie. Vous parvenez à deviser tranquillement, malgré votre corps endommagé.

Quel est votre secret, Maître, comment avez-vous réalisé un tel exploit ?


La question avait franchi mes lèvres, et j'attendis la réaction du Grand-Maître Eversor, devant lequel j'étais toujours agenouillé.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 16 avr. 2019, 13:03, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 47).
Tu ne le contrôleras jamais.

Tu es si naïf ...

Erek Werkin, Voie de l'Assassin Eversor
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Erek_Werkin

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 141
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Erek] Ascension

Message par [MJ] Malcador » 16 avr. 2019, 19:37

Chaque réponse semblait susciter davantage de curiosité toute légitime de la part d’Erek, une question en appelant une autre sur ces sujets centraux du sacerdoce des Eversor. Si certaines interrogations avaient reçu pleine satisfaction, celle-ci fut éludée par le lunatique Grand Maître Eversor.
Image
« Tu le sauras si tu en rencontres un. Tes seules attributions concernent l’accomplissement de tes missions : tes actes ne relèvent pas de ta responsabilité, mais de celle des donneurs d’ordres. »
La seconde interrogation formulée par l’aspirant Eversor laissa derrière elle un silence pesant, seulement troublé par la pénible respiration du Grand Maître Orpheus. Dans ce calme ambiant, seul le discret bourdonnement de l’antique fauteuil mécanique occupait l’espace sonore, à mesure que le liquide vital continuait de circuler dans les étranges tubes. Une toux rauque précéda une longue réponse de la voix éraillée émanant du masque.
Image
« Il est vrai que nous autres Eversor développons de sévères dépendances aux stimulants utilisés massivement lors de nos missions. Or, ces quantités sont éminemment néfastes pour notre organisme, si robuste, modifié, et entraîné soit-il, et peuvent causer divers dysfonctionnements à moyen ou long terme. Pour éviter tout dommage superflu, le Temple nous préserve dans ses cryptes de cryostase entre chaque mission, mais chaque intervention aggrave inexorablement notre état physique, voire mental selon les individus.

Cet état de fait, nous l’acceptons, en ce qu’il participe de nos moyens d’action pour la plus grande gloire de l’Empereur.

J’ai satisfait soixante-quinze ordres de mission pour le Temple, sur près d’un demi millénaire. Lors de ma récupération sur le terrain de ma dernière intervention, on m’a déclaré physiquement inapte à toute nouvelle opération. Mais je pouvais encore me rendre utile, moyennant assistance externe pour survivre.

Chaque Eversor réagit différemment à l’overdose de stimulants : la cryostase ne fait que te geler entre deux interventions, que les dommages soient principalement physiques ou mentaux. Tu parles de folie, mais ce sont tes propres démons qu’il te faudra apprendre à gérer. »
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Erek Werkin
Messages : 36
Enregistré le : 05 juin 2018, 10:23

Re: [Erek] Ascension

Message par Erek Werkin » 17 avr. 2019, 00:31

Cette fois, le Grand-Maître ne me fournit aucune réponse à mon interrogation, m’enjoignant simplement à comprendre que mes actes ne relevaient pas de mes responsabilités.

« Cela va parfaitement avec le statut d’instrument que nous avons, après tout » pensais-je.

Cependant, depuis le début de la conversation, j’avais oublié la chose de mon crâne, comme si elle s’était tapie depuis son incompréhension totale.

Mais lorsque ma question franchit mes lèvres … « NOS lèvres ! » me rappela-t-elle, d’une voix aussi tranchante qu’un couteau, je sentis la chose s’agiter. « Bien que cela ne me convienne pas, pour l’instant nous partageons ce corps. Vivement que tu ne sois qu’un minuscule résidus conscient noyé dans mon existence ;

Elle attendait la réponse, visiblement impatiente de savoir pourquoi Orpheus n’avait pas sombré dans la folie. Je la sentais s’agiter maintenant que le moment crucial venait.

Le Grand-Maître ne répondait pas. Que pensait-il de ma question ? Était-elle impertinente ? Était-il réticent à me faire part d’un secret pareil, qu’il a peut-être découvert par hasard … ou pire. N’avait-il aucune idée de pourquoi il conservait son esprit ?

Ce silence m’obsédait, me dérangeait. Le léger bourdonnement de son appareil me semblait … assourdissant. Je vis des images de fauteuil brisé, images teintées d’un rouge sanglant.
La saloperie dans mon esprit voulait visiblement m’inciter à passer à cet acte ignoble, exacerbant peut-être même mes émotions.

« Tu vois bien qu’il ne sait rien, ou qu’il va te raconter n’importe quoi, juste pour se débarrasser de toi. Il n’a eu que de la chance, mais pas pour longtemps »
« Par l’Empereur … MAIS CESSES D’OCCUPER MON ESPRIT ! »

Je sentais que sa réponse, cinglante allait venir quand rien ne vint, la voix du Grand Maître, que je n’espérais plus entendre résonna.
Enfin.

La réponse pour se débarrasser de cette chose … à ma portée.

Comme je le pensais, c’était les stimulants qui nous changeaient. Mais cela semble logique, en raison de notre mission pour l’Imperium. Cela n’était qu’une conséquence, désagréable certes de notre entrainement mais qu’il fallait cependant accepter cela.
Que nous serions emprisonnés dans des cryostases.
Mais je n’acceptais pas cette idée. J’avais en face de moi, la preuve vivante que notre esprit pouvait ne pas succomber à cela.
J’ai satisfait soixante-quinze ordres de mission pour le Temple, sur près d’un demi millénaire. Lors de ma récupération sur le terrain de ma dernière intervention, on m’a déclaré physiquement inapte à toute nouvelle opération. Mais je pouvais encore me rendre utile, moyennant assistance externe pour survivre.
Autant ...
75 missions pour l’Empereur.
75 missions ou il fut envoyé comme Eversor, avec au moins autant d’injections de stimulants. Il ne s’agissait plus simplement d’un Grand-Maître respectable à ce stade, à mes yeux. Il s’agissait dorénavant d’une Légende, d’un Survivant.

Même mon parasite mental sembla surpris de la longévité de notre interlocuteur.


Chaque Eversor réagit différemment à l’overdose de stimulants : la cryostase ne fait que te geler entre deux interventions, que les dommages soient principalement physiques ou mentaux. Tu parles de folie, mais ce sont tes propres démons qu’il te faudra apprendre à gérer. »

Cette réflexion me fit l’effet d’une douche glacée. Ainsi, cela dépendait simplement des sujets, des individus …
Ce n’est pas possible.
Mais si c’est réellement le cas. Il ne faudra qu’attendre, qu’arrivent les modifications sur ma personnalité entrecoupées de cryostase.

Il faut que j’en sache plus, mais avant même de pouvoir poser la question, un rire sarcastique extrêmement désagréable occupa mon esprit :
« Comme je te le disais, ce n’est que de la chance de sa part. Moi qui pensais qu’il avait trouvé un moyen d’échapper à la folie. Mais s’il y arrive, quel moyen. Ce n'est plus qu'un vieux débris
Coincé dans un fauteuil avec sans cesse des injections.
Tu parles d’une vie.
Tu devrais t’estimer heureux, je traiterais bien NOTRE corps, j’ai pas mal de projets pour lui. Et aucun qui ne nécessitera ta présence dans une sorte de chaise sans laquelle tu ne pourrais te déplacer. »

« SILENCE ! Tu ne me forceras pas tu ne prendras pas le contrôle tant que je ne serais pas sous stimulants.
Et peu importe ce que tu penses du Grand-Maître et de moi, tu ne posséderas jamais mon esprit.
Donc jusqu’à la prochaine injection … DISPARAIS !!! »


A peine ces paroles pensées, je réentends une sorte de mélodie. C’est pas bon signe.
Mais je suis maître de moi-même, il ne peut pas me contrôler, malgré la musique qui se fait plus forte et une sorte de voile devant mes yeux.

J’entends même la voix, elle semble … très calme, presque aimable, ais derrière laquelle on peut sentir une sorte de fureur, comme si elle se contenait à grand peine de faire exploser cette rage.
«Tu sais pourtant qu'il ne faut pas me parler ainsi … »


M’adressant au Grand-Maître, tentant d’en faire abstraction, je me prépare à lui poser les ultimes questions :
« Maître … Vous parlez de démons intérieurs à combattre, ce doit être ce que je ressens. Cette présence malsaine dans mon esprit. Auriez-vous des conseils, des méthodes. Je veux les soumettre moi-même. Mais il me faut connaître les outils pour cela. Pourriez-vous m'en donner, ne serait-ce qu'un seul ?"

Un mal de crâne commence à me percer l’esprit, j’ai vraiment du mettre cette chose en rogne. Mais je n’en ai cure, il s’agit toujours de mon esprit et de mon corps. Et il est hors de question qu’elle en profite, même quelques secondes.

« Maître … Concernant la Cryostase … En quoi cela consiste-t-il … Depuis combien de temps l’utilise-t-on sur les nôtres afin de nous préserver. Cela me paraîtrait étrange que ce système ait pu être directement perfectionné dès notre création »

Suite à cette question, mon mal de crâne explosa, me transperçant de douleur. Mes deux mains se posèrent instinctivement des deux côtés de mon crâne, comme essayant d’empêcher une explosion tandis que mes cordes vocales furent mises à rude épreuve, avec le hurlement de douleur que je venais de lancer, sans aucun signe avant-coureur.

Et la voix qui tonne, telle une tempête explosant dans ma tête. Je n’entends même plus mes pensées seulement elle.

« TU N’AS ABSOLUMENT AUCUN CONTRÔLE SUR MOI, IMBÉCILE. JE T’AI SAUVE LA VIE LORS DE TON AFFRONTEMENT ET JE PRENDRAIS TON CONTRÔLE QUOI QU’IL PUISSE ARRIVER.
LA DOULEUR QUE TU RESSENS N’EST RIEN COMPARE A CE QUE TU POURRAIS SUBIR QUAND TU M’AURAS QUELQUE PEU LÂCHÉ LA BRIDE !
DONC APPRENDS TA PLACE ET NE M’ORDONNES PLUS JAMAIS RIEN, A MOINS QUE TU NE DÉSIRES EN SUBIR LES DOULOUREUSES CONSÉQUENCES ! »


Je reste à genoux, dans cette position, devant le Grand-Maître qui n’avait peut-être aucune idée de mon combat intérieur.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 17 avr. 2019, 06:51, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 53).
Tu ne le contrôleras jamais.

Tu es si naïf ...

Erek Werkin, Voie de l'Assassin Eversor
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 10 | Par 8 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Erek_Werkin

Répondre