[Helveticus Matix] Investigation

Le Segmentum Solar est l'un des cinq Segmentae Majoris composant l'Imperium de l'humanité. Sa Forteresse Segmentaire est Mars. En son centre se trouve Terra, le berceau de l'humanité.

Image
Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 149
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par [MJ] Malcador » 17 mars 2019, 10:27

Test de CHA avec malus (réaction de Seth) : 2, bonne réussite. Pas d’escalade.
Helveticus avait donc fait usage de l’encombrant appareil de communication, qu’il transportait depuis la perte du second serviteur lors de l’échauffourée avec le groupe de maraudeurs de Tekh, plus tôt dans la journée. Cette communication suivait directement une saute d’humeur incontrôlée du technoprêtre à la vue de l’engin brinqueballant à bord duquel on leur proposait de voyager. Répondant à l’ordre furieux d’Helveticus, le lance-plasma du serviteur avait immédiatement vrombi, et craché sa dangereuse énergie dans la nuit du campement par ailleurs silencieux, les reflets bleutés du plasma provoquant comme un flash de lumière dans la pénombre ambiante. Ce n’est qu’après cette véhémente réaction, heureusement modérée au dernier instant, que l’acolyte avait évoqué la navette comme solution alternative. Mais il était déjà trop tard, et la situation était sur le point de dégénérer, le visage de Ryeh maintenant déformé par la surprise et l’indignation. Se tournant vers Seth en vociférant dans un dialecte incompréhensible, elle cracha dans le sable à ses pieds, avant de se détourner, de monter dans son véhicule de fortune, et de s’éloigner à son bord, le crissement des roues sur le sable se mêlant aux ronflements pétaradants du moteur.

Seth demeura un moment songeur avant de s’adresser à Helveticus. Lorsqu’il le fit enfin, son regard s’était durci, dans une expression de maturité bien saugrenue sur son visage juvénile.

Image
« Cracher, dans le désert, c’est gaspiller l’eau de son corps pour offenser. C’est un geste lourd de sens...

Prenons donc ta … navette. »
***

Ainsi fut fait. Ils patientèrent presque une heure dans la nuit du silencieux campement, au sommet de cette grande dune, avant de voir les lumières de la navette appelée par Helveticus. Ce délai permit notamment d’apaiser les esprits, échauffés par l’incident. L’engin vint se poser à découvert à l’écart du campement, plus loin sur la crète formée par l’immense dune, ne prenant pas le risque d’atterrir en terrain potentiellement hostile. Les portes du pont d’embarquement s’ouvrirent devant le petit groupe formé par l’acolyte, le serviteur de combat qui lui tenait lieu d’escorte, Tekh et Seth. Ce n'est qu’au moment de monter à bord que ce-dernier hésita, se tournant vers Helveticus, son air gêné contrastant avec l’émerveillement non dissimulé de Tekh.

Image
« J’ai un mauvais pressentiment.

N’allons-nous pas voler trop haut ? Je crains les démons du Ciel. »
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 56
Enregistré le : 08 juin 2018, 18:21

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par Helveticus Matix » 19 mars 2019, 23:01

Le silence assourdissant qui s'était installé contrastait grandement avec le vacarme qu'avait provoqué le tir du serviteur quelques secondes plus tôt. Helveticus sentait une menace planer dans l'air, rapprochant sans s'en rendre compte sa main valide de son pistolet attaché à sa ceinture. Il regrettait de s'être emporté de la sorte et espérait ne pas devoir en payer les conséquences et retarder le départ de la troupe pour la sonde. Une fois de plus, ses émotions l'avaient emporté et une série de diagnostiques dans ses cogitateurs le sermonnaient continuellement sur son erreur.

Ryeh fut la première à briser le silence, ignorant la proposition de l'acolyte et s'exprimant dans un dialecte étranger. Elle cracha au sol en direction de Matix, acte que ce dernier ne comprit aucunement, puis s'installa dans son amas profane et s'éloigna de la troupe. Seth tenta d'expliquer le sens des actions de sa camarade, mais cela ne fit qu'embrouiller l'acolyte d'avantage.


<Son attitude est illogique. Pourquoi gaspiller ses propres ressources de la sorte, à mon encontre qui plus est? Il serait aussi logique de se tirer dans sa propre jambe pour me porter atteinte.

De plus, sa colère est, elle aussi, illogique. Malgré son blasphème, j'ai épargné son assemblage hérétique, même si cela m'a beaucoup coûté. Je diagnostique qu'il est préférable que cette personne instable et émotive ne rejoigne pas notre expédition.>


Ignorant du caractère absurde de ses propos, Helveticus avait regagné toute son assurance. Il fut tenté de menacer Seth pour avoir pénétré son espace sacré, mais voulait avant tout éviter d'aborder le sujet. Le contact humain, de chair à chair, est considéré comme un affront au sein du Mechanicum s'il n'est pas autorisé par les deux partis et hautement justifié. C'est pourquoi, même l'hors d'opérations dans le but de remplacer un membre pour une prothèse mécanique les techno prêtres portent généralement des gants si leurs mains ne sont pas mécanisées. Les Genetors ignorent bien souvent cette coutume et c'est l'une des raison pour lesquelles ils sont évités par leurs semblables.

<Le départ de Ryeh reste handicapant. Je diagnostique que notre troupe expéditionnaire manquera de puissance de feu en cas d'affrontements. Seth, penses-tu que d'autres membres armés de ton campement pourrait nous rejoindre pour ce voyage?>

Quelle que fut la réponse du jeune homme, la troupe due ensuite attendre l'arrivée de la navette. Seules les prières en Lingua Technis de l'acolyte perçaient le silence inquiétant de la nuit. Habitué au brouhaha constant des machines, Helveticus ne se sentait pas à l'aise dans le silence absolu. Sur Mars, aucune salle, aucune chambre ne laissait de répit aux oreilles, que ce soit à cause des cantiques récités continuellement dans des hauts-parleurs ou le vrombissement agréable des mécanismes de la planète. Même seul, muet et enfermé dans une pièce insonorisée, Matix serait toujours rassuré par le ronronnement régulier de son bionique respiratoire ou par les frétillements de son mécadendrite optique.

Déchirant l'obscurité, les phares de la navette se démarquèrent finalement des étoiles. Tandis que l'excitation gagnait l'acolyte, il semblait que la crainte rongeait de plus en plus le chef du campement. Lorsque les portes d’embarquement s'abaissèrent, Seth justifia finalement son hésitation, expliquant qu'il ne souhaitait pas trop se rapprocher d'avantage des démons du ciel. Helveticus tenta de trouver sens à ses paroles, mais en vain.


<Irrationnel. Nous seront plus en sécurité dans les airs qu'au sol. Nous devons nous assurer de voler hors de porté des armes primitives des membres de cette planète. La population locale a une certaine tendance à attaquer sans somation...>

En prononçant ces derniers mots, Helveticus avait dirigé un regard mauvais vers le vieux Tekh. La douleur étouffée dans son épaule lui rappelait constamment les nombreux affronts que le charognard lui avait infligé. La sentence n'avait toujours pas été prononcée, mais la justice divine savait se montrer patiente.

A présent à l'intérieur de la navette, Matix se retourna pour constater que Seth avait toujours les pieds dans le sable, incapable de prendre une décision. Malgré lui, l'acolyte prit la peine de diagnostiquer une formule susceptible de lui faire franchir le pas. Le but étant plus de ne pas perdre de temps, plutôt que de ménager le jeune garçon.


<Les armes de cette planète ne sont pas dotés de ciblages précis. Nous n'auront donc pas à voler à trop haute altitude>
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 20 mars 2019, 11:25, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 29).
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 149
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par [MJ] Malcador » 02 avr. 2019, 17:25

Test de CHA : 7, réussite.
C’est bien au dernier moment, après être monté à bord, qu’Helveticus s’était retourné vers son indispensable guide pour ce périple. Seth n’en menait manifestement pas large, hésitant à emboîter le pas à l’acolyte du Mechanicus, indécis quant aux risques de ce voyage en navette. Les commentaires supposés encourageants d’Helveticus n’avaient visiblement pas convaincu le jeune homme comme il l’aurait souhaité, de sorte qu’ils se trouvaient là, se faisant tous deux face, l’un sur la navette, l’autre les pieds dans le sable d’Arak VII.

Après ce qui parut une nerveuse éternité à Helveticus, mais que ses cogitateurs lui indiquèrent ne relever effectivement que de la poignée de secondes, Seth se décida à prendre pied sur la passerelle d’embarquement. Vraisemblablement mû par sa propre curiosité, l’adolescent vint donc rejoindre l’acolyte à bord. L’accès ne tarda pas à se refermer derrière lui, dans un sifflement de pressurisation.


***

Le temps de vol fut somme toute moins long qu’escompté. Outre le trajet, le principal délai provint de la difficulté éprouvée par Seth à se repérer et s’orienter de nuit depuis l’étroit habitacle de la cabine de pilotage. Peu familier de cette vue surplombante qui s’offrait à lui, l’adolescent eu besoin d’autant plus de temps avant de pouvoir guider avec précision le serviteur-pilote, en direction du Nord-Est. Helveticus aurait néanmoins été bien incapable de vérifier par lui-même ladite orientation, à moins de questionner le serviteur intégré tenant lieu de pilote au transport.

Gloire soit rendue à l’Omnimessie, la nuit était plutôt claire, ce qui facilitait grandement le suivi de leur progression en temps réel, et lui permit à deux reprises d’affiner leur trajectoire. Toutefois, en dépit de cette aisance croissante de leur guide dans sa tâche d’orientation de la navette, un problème finit par se présenter. Alors qu’ils survolaient l’orée Nord-Est de la Mer d’Epaves, Seth tourna son regard clair vers Helveticus, un pli de perplexité barrant son front juvénile.

Image
« …

Nous touchons au but, mais je ne saurais dire avec plus de précision où se situe l’appareil que tu recherches... »
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 56
Enregistré le : 08 juin 2018, 18:21

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par Helveticus Matix » 06 avr. 2019, 14:58

Après un silence éternel de plusieurs secondes, Seth finit par céder et posa pied dans la navette. Poussant un long sifflement d'expiration de ses bioniques respiratoires, Helveticus fut satisfait de voir plusieurs de ses objectifs se valider dans ses cogitateurs. Sans un mot, il envoya une vague de données au servi-pilote pour lui ordonner de décoller. La créature, un simple torse greffé à son siège, réveilla la machine sans un mot, l'appareil s'élevant bruyamment du sol avant de se propulser dans la nuit.

Comme prévu, la navette resta à distance raisonnable du sol, aussi bien pour atténuer les ridicules phobies du jeune chef que pour lui permettre de s'orienter dans la nuit. Seth se tenait sans dégoût à côté du cyborg squelettique qui répondait à chacune de ses directives en actionnant une nouvelle commande. Son visage à l'allure euphorique à cause de sa bouche sans lèvres restait imperturbable, tandis que ses yeux authentiques valsaient entre les schémas informatiques qui s'affichaient devant lui. Les panneaux de l'habitacle du pilotages avaient dû être ouverts pour permettre au jeune homme de voir le paysage, le servi-pilote n'ayant habituellement pas besoin de vue extérieure pour piloter la navette.

Seth dirigea le transporteur vers la périphérie de la mer d'épaves, garantissant ainsi un atterrissage sans encombres. Bien qu'il leur arriva de changer leur trajectoire suite aux hésitations du guide, la troupe se rapprocha rapidement de leur destination. Matix était soulagé d'avoir quitté le sol sableux et irrégulier de cette planète, savoureux le vrombissement assourdissant des moteurs et de toute la machinerie de la navette. Ses cogitateurs s’agacèrent lorsqu'ils croisèrent les pensées de l'acolyte qui souhaitait malgré lui que le voyage prenne encore un peu plus de temps. Helveticus ignora les réprobations de ses propres protocoles et se perdit un peu plus dans son confort mécanique.

Matix se réveilla en sursaut lorsque Seth l'interpella. Une douleur abominable traversa tout son bras gauche sur lequel il s'était appuyé pour s'endormir, ne ressentant plus sa blessure que comme un engourdissement. Mais durant son sommeil, ses protocoles de mise en quarantaine de ses réceptions nerveuses s'étaient mis à jour, n'offrant plus aucune barrière entre la douleur et son cerveau. Foudroyé, Helveticus s'empressa de réactiver la mise en quarantaine et posa un œil cerné sur son guide, lui offrant un triste spectacle. Son augmentique visuel gauche ne s'était pas rallumé et de rapides analyses diagnostiquèrent qu'il ne se rallumerait plus jamais.

Seth expliqua qu'il ne pouvait pas définir précisément la localisation de la sonde, mais qu'ils se trouvaient à proximité. Dans un grognement cybernétique, Matix se redressa. Il sentit une pointe de douleur résiduelle dans son épaule et augmenta le niveau de la quarantaine. Il avait malmené son membre blessé depuis les combats et son bras ne semblait plus capable de se soigner de lui-même. Pire, les muscles de son épaule, seule rattache à la structure osseuse, se distendaient lentement et commençaient à se déchirer.

Sans répondre à Seth, Helveticus envoya par ondes radio de nouvelles directives au servo-pilote. Il devait scanner minutieusement la zone à la recherche de leur objectif, un flux de données lui indiquant sa nature exacte. Matix s'installa sur un siège pour se brancher physiquement au vaisseau et pouvoir ainsi lui-même, avec l'assistance du servo-pilote, analyser les données et diagnostiques des auspexs du transporteur.

Si la sonde échappait aux scanners de la navette, alors Helveticus se résoudrait à contacter directement le Lex Machina à l'aide de son Comm-Vox. Leurs auspexs bien plus performants trouveraient la sonde en quelques millisecondes, mais l'acolyte préférait éviter de demander toute aide supplémentaire à l'Adeptus Majoris. Après tout, c'était sa propre mission divine qu'il devait accomplir.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 06 avr. 2019, 16:07, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 35).
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 149
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par [MJ] Malcador » 07 avr. 2019, 12:16

Test de recherche sur carac de la navette (+1 car connexion via l’UIC d’Helveticus): 19, la sonde n’est pas si facile à trouver.

Pour « faire 10 » (c’est-à-dire chercher jusqu’à trouver), je lance 1D100 minutes de recherche : le dé donne 15.
En dépit de sa connexion directe aux systèmes de détectaugures de la navette de transport, Helveticus ne fut pas immédiatement en mesure de localiser de débris répondant aux dimensions et signalement communiqué par Kryptaestrex. Les dunes en contrebas semblaient réticentes à lui livrer leurs secrets, dissimulant subrepticement certaines carcasses métalliques sous des monceaux de sable, les dérobant à son regard inquisiteur. Mû par sa soif de découverte et le sentiment que l’objet de sa quête était proche, l’acolyte mis un moment de côté son plan de contacter le Lex Machina, s’oubliant dans ses compulsives recherches. Près d’un quart d’heure de survol des environs fut nécessaire avant qu’il n’identifie une forme correspondant aux critères requis. L’épave en question semblait avoir conservé une certaine intégrité structurelle, ce qui impliquait qu’il leur faudrait s’acquitter de la mission par eux-mêmes. Donnant immédiatement l’ordre d’atterrir à proximité de la petite dune, l’aspirant technoprêtre se déconnecta des systèmes du vaisseau pour aller patienter dans le sas de débarquement.


***
Jet de rencontre : 1, tout est désert.
Jet d’identification (INT) : 6, réussite.
Image
La navette atterrit donc sur un socle rocheux, à une centaine de mètres de l’objectif ensablé. Lorsque les portes s’ouvrirent, Helveticus put enfin avoir une vision plus précise de l’objet de sa quête, que ses cogitateurs ne cessaient de confirmer comme conforme à son ordre de mission, à mesure que divers détails s’ajoutaient à son repérage. Cette sonde, dont Kryptaestrex avait ordonné la destruction, était un engin spatial somme toute assez imposant, d’une dizaine de mètres de long environ, que l’anomalie gravitationnelle d’Arak VII avait dû happer au sortir du Warp pour l’attirer à la lisière de ce cimetière d’épaves. Toutefois, en dépit du fait que l’intégrité structurelle du vaisseau ait été globalement préservée, Helveticus ne parvint pas à en identifier le modèle exact, ne disposant pas des bases de données nécessaires. Un tel constat pouvait donner matière à réflexion, en ce que l’acolyte savait avoir en mémoire la plupart des modèles génériques d’appareils actuellement en usage par le Mechanicus. De plus, Kryptaestrex avait mentionné le fait que son schéma de construction standardisé était désormais anathème au regard du dogme Mechanicus : pareille affirmation tendait à corroborer l’hypothèse d’un appareil plusieurs fois millénaire.

La navette avait été équipée de charges de démolition, variante lourde des bombes à fusion employées par sur les champs de bataille de l’Imperium. En mettant Seth et Tekh à contribution, deux aller-retours pourraient suffire à la mise en place autour de la sonde d’un réseau de charges suffisante à son annihilation intégrale…
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 56
Enregistré le : 08 juin 2018, 18:21

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par Helveticus Matix » 09 avr. 2019, 22:20

Pour une meilleure lisibilité, il est conseillé de télécharger la police utilisée : http://www.fontpalace.com/font-details/Binary+CHR+BRK/
Bonne lecture :)
Cela faisait une bonne quinzaine de minutes que la navette survolait la zone sans trouver son objectifs. Ses auspexs fonctionnant à plein régime, la sonde restait toujours dissimulée de son regard. Certes, les recherches se seraient avérées beaucoup plus longues s'ils s'étaient toujours trouvés dans la mer d'épaves, mais le terrain vallonné pouvait fournir bien des cachettes, sans parler de la profondeur même du sable.

Helveticus restait confiant. Directement connecté aux systèmes de la navettes, il observait lui aussi les étendues sous ses pieds. Il était si proche du but! Un dernier challenge n'allait pas entamer sa détermination. Pour faire passer le temps, il révisait ses objectifs de mission : trouver la sonde, puis la détruire. Un écho de migraine parasita ses pensées, mais l'acolyte préféra l'ignorer, concluant qu'elle devait résulter de son précédent sommeil inconfortable.

Une petite alerte et Matix ouvrit grand son œil. Un bruit simple et anodin qui signifiait tant à ses yeux. La sonde avait été repérée. Sa structure, son existence, prenaient enfin forme, concept étrange que l'acolyte avait du mal à ingérer. Il se leva pour se rapprocher du hublot du transporteur pour l'observer de son propre œil. Acte anodin quand il pouvait l'étudier depuis les auspexs du vaisseau, mais qui avait son importance.

Lorsque son regard se posa sur la machine anathème, Helveticus sentit soudain un profond malaise l'accabler. Cette petite chose endormie, sommeillant depuis Omnimessie sait quand, était en réalité un témoignage de ce qui avait failli éradiquer l'humanité il y a des éons de cela. Elle semblait inoffensive, calme et... attirante. La migraine se fit de plus en plus présente dans le crâne de l'acolyte, d'une origine inconnue de son porteur.

La navette se posa à une centaine de mètres de l'objectif, l'apprenti prêtre attentant impatiemment à l'entrée du sas. Lorsque la porte s'ouvrit, Matix se massa les tempes pour tenter d'atténuer la douleur, en vain. Plus il pensait à sa mission et plus il avait mal.

Avant tout, il fallait éviter toute précipitation. En observant attentivement la sonde à l'aide du zoom de son mécadendrite optique, l'acolyte constata que le petit vaisseau avait été admirablement bien conservé malgré son crash et l'écoulement des années. Pour la détruire complètement, il serait obligé avant de scanner sa structure intérieure. Et donc, de pénétrer dans la bête. A cette pensée, la migraine sembla s'atténuer légèrement.

Helveticus mit pied au sol et ordonna, sans réellement s'en rendre compte, à la navette de refermer son sas et de couper ses auspexs. Avant que la porte ne se referme, le serviteur lance plasma sortit à son tour du transporteur pour accompagner son maître dans son exploration. Ensembles, les deux membres du mechanicus se rapprochèrent prudemment de la sonde échouée.

Plus il se rapprochait et plus Helveticus appréhendait sa mission. Il récitait en continu la litanie du chœur binaire de la Litanie des Louanges.


« Entonne le chant du Dieu-Machine. »
« Nul ne résistera à notre marche. »
« Que l’impitoyable logique du Dieu-Machine t’investisse. »
« Nul ne résistera à notre marche. »
« Loué et glorifié soit le Dieu-Machine. »
« Nul ne résistera à notre marche. »


Mais malgré ses propres paroles rassurantes, l'acolyte avait peur. Il était terrifié à l'idée de fouler l'intérieur de ce temple hérétique, contemplant sa façade grandissante semblable à un visage mauvais et malicieux. De plus, un flux continu de pensées contradictoire se chamaillaient dans sa tête, un attrait étrange envers forme blasphématoire.

Matix étouffa rapidement ces pensées douteuses, mais se sentit pourtant rassuré d'avoir à explorer l'intérieur de la sonde pour pouvoir ensuite placer les explosifs. Il savait que c'était nécessaire, mais l'aurait-il fait si cela n'avait pas été le cas? La migraine avait disparue, s'étant mutée en un bourdonnement d'excitation presque audible.

Helveticus s'arrêta devant l'entrée de la sonde, réunissant son courage. Son esprit était divisé en deux : d'un côté, sa sensation de s'apprêter à pénétrer un lieu hérétique et interdit, de commettre le pêcher envers son Dieu. De l'autre, sa soif avide de Savoir, de connaître au moins la raison du caractère anathème de cette technologie. Ne devait-il pas au moins observer l'impur pour s'assurer de ne pas commettre les mêmes erreurs?

L'acolyte ordonna à son serviteur de passer en mode nettoyage instantané. Tout ce qu'il verrait et capterait serait, à partir de maintenant, entièrement effacé quelques minutes plus tard. Seul l'impératif de sa mission de protection resterait actif. Matix justifiait cela en diagnostiquant qu'exposer l'être simple aux données impures de la sonde risqueraient de le contaminer. Mais en réalité, il préférait éviter que les événements qui allaient suivre soient enregistrés.

Pas de porte, pas de poignée, seulement une interface offrant ses ports à quiconque souhaiterait se connecter. La sonde n'avait pas été prévue pour accueillir d'équipage à son bord. Helveticus n'aura pas se connecter, persuadé qu'un flot de données corrompues l'ensevelirait immédiatement. Fort heureusement, il avait quelqu'un d'autre pour s'en charger.

D'un simple ordre mental, l'acolyte ordonna à MOC de se brancher lui-même au panneau d'accès. Il servirait de barrière efficace entre la corruption et l'apprenti prêtre. Ainsi, le servocrâne traiterait les données, purifierait les codes puis les enverrait directement à son maître pour qu'il les analyse. Pourtant, Matix hésitait toujours à établir le contact avec son fidèle serviteur.

Sans plus attendre, l'acolyte céda et établit un pont de données pour rejoindre son servocrâne. Immédiatement, il sentit que sa curiosité risquait de briser chacune des barrières que son dogme avait mis des décennies à mettre en place.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 09 avr. 2019, 22:41, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 16).
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 149
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par [MJ] Malcador » 10 avr. 2019, 22:01

Test d’interaction sur carac de Moc (identique à la tienne, par commodité, mais dépourvu de bonus liés à des compétences : 10, il parvient à interagir avec la sonde malgré le différentiel d’époques.

Test de « conversion » sur carac de Moc : 8, réussite.
Le fidèle servocrâne utilitaire de l’acolyte, qui l’avait suivi de près comme à son habitude, ne tarda pas à s’exécuter, lévitant en direction de l’appareil dans un discret vrombissement, à peine perceptible dans l’air nocturne. Déployant plusieurs sinueux appendices mécaniques, le familier entreprit immédiatement de se connecter à l’interface repérée par son propriétaire. Plusieurs longues minutes terranes passèrent avant que le servocrâne ne réussisse seulement à établir un contact effectif avec les systèmes endormis de la machine naufragée. Un premier rapport d’erreur fut communiqué à Helveticus, détaillant diverses étapes de procédure suivies par le familier, et de traitement des signaux reçus de la sonde.

++ Tentative de prise de contact – Itération I ++
++ En attente de réponse… Délai expiré. ++
+++ +++ +++
++ Tentative de prise de contact – Itération XXIV ++
++ En attente de réponse… Traitement du signal en cours ++
++ Analyse et décryptage en cours… ++
+++ +++ +++
++ Message décrypté avec succès. Demande de validation pour diffusion. ++
Image
Dévoré par la curiosité, Helveticus ne tarda pas à recevoir le contenu du message, progressivement relayé par son servocrâne sur leur fréquence privée. Si ladite réponse émanait de la sonde, c’était bien par le truchement de Moc que le message avait été converti en ce contenu lapidaire maintenant reçu par l’acolyte.

+++++ AVERTISSEMENT [29-507-EX] +++++
++ OBJET CATALOGUE : 29-507-EX-0493929.M38 ++
++ NIVEAU DE SECURITE : OMICRON ++
++ ATTENTION
Pour le meilleur service de l’Empereur de l’Humanité, cet appareil et tout contenu relève de la juridiction exclusive de l’Ordo Machinum. Tout enregistrement, effraction, vol, ou dommage desdits biens est strictement proscrit. ++
Image
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 56
Enregistré le : 08 juin 2018, 18:21

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par Helveticus Matix » 12 avr. 2019, 20:02

MOC resta plusieurs minutes soudé à la sonde anathème, les cliquetis réguliers de ses cogiteurs restant les seuls témoignages de l'activité qui régnait dans les processeurs du servocrâne. Rongé par l'impatience, l'acolyte s'occupa en déployant son mécadendrite pour analyser les moindres parcelles de la structure extérieure de la sonde. Un "bip" de validation attira de nouveau l'attention de Matix vers son serviteur qui avait enfin réussi à décrypter les données du petit vaisseau.

Sans attendre une seconde de plus, Helveticus établit le contact et téléchargea les trouvailles du servocrâne. Il comprit rapidement la raison de la latence du décryptage, MOC ayant été obligé de faire chauffer ses cogitateurs pour pouvoir dégager un sens des informations transmises par l'interface. Régie par une technologie ancienne, l'interface de la sonde était affiliée à d'antiques codecs qui devaient être identifiés. Ensuite, le servocrâne rencontra plusieurs impasses qui lui furent impossible de franchir. Il avait cependant réussi à dégager un unique message d'avertissement.

Matix relut plusieurs fois le message, toujours avec la même avidité, pour en analyser la moindre parcelle. Les informations récoltées restaient maigres, mais importante. Ce message datait d'environs deux millénaires, mais la sonde avait probablement été construite bien avant cela. L'origine impériale et officielle de la mise en garde rassura grandement le techno acolyte : on ne parlait probablement pas de technologie xenos ou corrompue par le Warp, mais probablement d'informations sensibles destinées à être gardées dans le secret. Ainsi, tout acte d'étude supplémentaire de la part de l'acolyte ne serait pas considéré comme hérétique.

Les secrets cachés par la sonde étaient classés Omicron, soit la plus haute figure d'autorité de par-feu dont Helveticus avait connaissance. Intimidé mais pas résigné, Matix se pencha vers l'information la plus importante transmise par le message. L'appareil relevait de la juridiction de l'Ordo Machinum, un ordre obscure dont l'acolyte n'avait, au premier abord, jamais entendu parler. Il fit cependant chauffer ses cogitateurs pour tenter d'en dégager la moindre logique.

[MJ] Malcador a écrit :
Test de logique 11, réussite (avec bonus)
La logique implacable qui régissait dans le crâne de l'acolyte parvint à tirer plusieurs conclusions brumeuses, mais importantes. Ordo n'était pas un terme utilisé par l'Adeptus Mechanicus pour définir ses organisations et avait plutôt tendance à être utilisé par l'Inquisition. De plus, le Machinum faisait probablement référence au Mechanicum. Il était donc fort probable que cet ordre de l'inquisition avait un étroit rapport avec le Culte de la Machine. Pourtant, ces deux gouvernements bien distincts de l'Imperium n'étaient pas réputés pour leur amour mutuel. Bien qu'obligés de collaborer régulièrement, il était fort peu probable qu'une organisation officielle réunissant les deux partis ait un jour existé. L'inquisition voyait d'un très mauvais œil les prêtres de la machine pour leur interprétation de l’Empereur et le Mechanicum n'appréciait guère l'autorité et la surveillance, certes souple mais bien présente, de l'inquisition.

Après un diagnostique approfondi des éléments récoltés, Helveticus en conclut qu'il y avait 67,9999% de chances que l'Ordo Machinum soit en réalité un ordre de surveillance à l'encontre de l'Adeptus Mechanicus. Probablement secret, leur objectif serait alors d'espionner leurs alliés pour le compte de l'inquisition.

Helveticus eut un frisson de colère devant ce diagnostique. Devant lui se tenait un coffre fort protégeant des technologies volées au Culte de la Machine, probablement oublié depuis bien longtemps sur la planète Arak VII. Kryptaestrex n'avait peut-être même pas connaissance de la nature de la sonde et avait simplement ordonné sa destruction après des conclusions hâtives. Helveticus était bloqué, il ne pouvait aller à l'encontre de sa ligne de code sacrée sans entacher sa Foi vis à vis du Culte. Il devait détruire la sonde.

La directive était simple et implacable, mais pas absolue. Les définitions brutes de l'Impérium différenciaient clairement le vaisseau et son chargement, qu'il soit matériel ou technologique. Ainsi, ordonner la destruction de la sonde n'impliquait pas forcément de condamner au même sort le matériel qu'elle renfermait, ni même ses données. Helveticus décortiqua minutieusement les ordres dictés par sa ligne de code sacrée et fut satisfait de conclure que rien n'allait à l'encontre de son raisonnement. Bien que ses protocoles s'offusquèrent d'abord des intentions de l'acolyte, ils finirent par se calmer devant la logique mathématique de Matix.

Pour ce qui était de la mise en garde et du niveau de sécurité de la sonde, Helveticus ne se sentit tout simplement pas concerné. Si l'Adeptus Mechanicus avait suivi sans broncher les moindres interdictions des autres gouvernements de l'Impérium, alors aujourd'hui, les mondes forges seraient alimentés par du feu de bois et l'humanité s'émerveillerait devant le concept de la roue. De plus, il était persuadé que la technologie abritée par le vaisseau appartenait au Culte et donc à l'Omnimessie. Il serait criminel de la détruire sans avoir mené des recherches approfondies.

Quand la cybernétique faisait barrage, alors il ne restait plus qu'une seule réponse à donner : les explosifs. Helveticus envoya son serviteur lance plasma aller chercher les charges de détonation dans le vaisseau, lui précisant bien leur nature fragile et dangereuse. Une seule devrait suffire, mais il avait pour ordre d'en rapporter deux, juste au cas où une autre porte serait à franchir. De plus, il s'assura que ses directives aient une "durée de vie" supplémentaire avant d'être effacées de l'esprit du garde du corps. Il serait stupide que le serviteur s'arrête à mi-chemin, ayant complètement oublié ses objectifs.

Lorsque le cyborg fut de retour, l'acolyte scanna de nouveau la façade de la sonde avant de soigneusement placer la charge à un endroit stratégique. Il s'éloigna avec MOC et le serviteur, prenant bien soin de ne pas laisser la seconde charge à proximité, puis envoya un ordre de détonation.

[MJ] Malcador a écrit :
Test de pose d'explosifs 6, réussite (avec bonus)
L'explosion souleva un nuage de poussière et de sable qui prit des secondes interminables à se dissiper. Lorsque la vue fut de nouveau dégagée, Helveticus fut satisfait de voir que son entreprise avait réussi : le trou béant là où le panneau d'accès se tenait quelques secondes plus tôt lui permettrait de pénétrer à l'intérieur de la sonde.

Débordant d'excitation, l'acolyte s'engouffra par le passage, ses auspexs fonctionnant à plein régime. MOC entra à sa suite pour pouvoir assister son maître dans son avancée ou pour se brancher directement aux circuits internes de la sonde. Ses outils lasers seraient particulièrement efficaces pour trancher tout obstacle se mettant entre Helveticus et son objectif. En plus de ses scannes approfondis, Matix chercha aussi un port pour pouvoir directement brancher son UIC. S'il pouvait se connecter personnellement au petit vaisseau, alors peut-être pourrait-il en percer plus rapidement les secrets.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 16 avr. 2019, 13:04, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 22).
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 149
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par [MJ] Malcador » 16 avr. 2019, 17:24

Le fracas de la détonation retentit dans le froid désert, un bref éclair de lumière zébrant la pénombre nocturne d’Arak. Lorsque le sable et les débris eurent fini de retomber sur les alentours, il s’avéra qu’Helveticus avait bien supervisé la pose de la charge de démolition : la béante brèche pratiquée dans l’antique appareil demeurait conforme aux planifications d’impact calculées par les cogitateurs de l’acolyte. En revanche, l’intérieur de la sonde était bien moins spacieux que le gabarit de l’engin n’aurait pu le laisser penser de l’extérieur : un unique couloir courait en son sein, étroit et rectiligne, sur quelques mètres tout au plus.

S’aventurant dans l’exigu habitacle de cette machine millénaire, l’acolyte eut rapidement la confirmation que cet espace n’était pas conçu pour transporter de passager : les simples dimensions de cet intérieur étriqué suffisaient à s’en convaincre. Le sol qu’il foulait était constitué de la même matière métallique, alliage probable de divers matériaux, que les murs nus de part et d’autre de ses épaules. C’est néanmoins avec application, rigueur et curiosité qu’il entreprit d’examiner chaque recoin, chaque carré de surface, à la recherche de systèmes ou de cache dissimulée.

Test de fouille (sur ta carac la plus haute) : 3, bonne réussite.
L’examen scrupuleux du moindre détail de l’intérieur de la sonde permit à Helveticus, à la lumière des capteurs et faisceaux optiques de sa mécadendrite, de faire plusieurs trouvailles. Il fit d’abord la découverte d’un pan de mur, au fond de la sonde, arborant plusieurs cadrans et écrans, tous éteints, ainsi qu’une interface similaire à celle utilisée par Moc à l’extérieur. L’acolyte repéra également deux serpentins bras de mécadendrites connectiques, pendant du plafond en cet endroit, inertes, inanimées. Enfin, sa vigilance lui permit de noter l’existence d’une sorte de panneau de casier ou de coffre, dénué de poignée, perdu dans l’obscurité.
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Helveticus Matix
Messages : 56
Enregistré le : 08 juin 2018, 18:21

Re: [Helveticus Matix] Investigation

Message par Helveticus Matix » 16 avr. 2019, 23:59

Avant de pénétrer à l'intérieur de la sonde, l'acolyte alluma son encensoir de moyenne facture. N'ayant pas encore atteint le rang de prêtre de Mars, Helveticus avait été doté d'un réceptacle aux pauvres ornements. Tout comme pour l'huile et les onguents en sa possession, l'apprenti n'avait pas encore accès à des réserves d'encens sacré et devait la bénir par ses propres moyens. Bien qu'il ne s'en plaigne pas, combien d'heures passait-il quotidiennement à réciter des litanies entières devant ces ingrédients pour leur accorder au moins un fragment de la bénédiction accordée par les Technoprêtres du Culte? Il avait hâte de pouvoir un jour poser la main sur les outils haut de gamme du Mechanicum.

Alors que l'encens bénie se répandait déjà à l'intérieur du petit vaisseau, l’œil organique s'accommodait petit à petit à l'obscurité ambiante. Pas de voyant, pas de luminoglobe, juste les ténèbres qui traduisaient une absence de vie totale. Le mécadendrite optique ayant pris les devant sur la vision organique de Matix, ils n'étaient pas affectés par la nuit artificielle, usant d'un mélange de repérage radar et autres spectres de visions pour retransmettre une image parfaitement lisible. Il afficha un couloir étroit exigu, indigne des proportions de la structure extérieure de la sonde.

La claustrophobie était un mal très handicapant chez les membres du Culte de l'Omnimessie, devant régulièrement se glisser dans l'intimité mécanique et encombrée des machines qu'ils servaient. Fort heureusement pour lui, Helveticus n'était pas affecté par ce mal. Et pourtant, un profond malaise s'installa en lui. Le silence, l'absence d'activité, tout laissait croire que l'Esprit de la Machine avait depuis longtemps quitté ce bâtiment. Mais alors, comment MOC avait-il pu se connecter et interagir avec le panneau d'interface? Une sensation glacée remonta l'échine de l'acolyte, comme s'il venait d'apprendre que la personne avec qui il avait parlé quelques minutes plus tôt était morte des siècles auparavant. Un mysticisme effrayant et illogique qui irritait profondément ses cogitateurs.

Malgré ses troubles, Helveticus scanna tout son saoul chaque nano recoin du couloir dans lequel il se trouvait. Dans un premier temps, il tenta de définir précisément à l'aide de ses optiques avancés la nature exacte de l'alliage qui recouvrait le sol, les murs et le plafond de la sonde. Il tenterait ensuite d'affilier ses diagnostiques avec sa propre base de données pour tenter d'y déchiffrer quelque chose : date de manufacture, époque de l'usage d'un tel matériau, style particulier traduisant la main d'oeuvre d'une certaine caste de l'Impérium etc.

Au cours de ses recherches, l'acolyte tomba sur un agglomérat d'écrans de toutes tailles rattachés à une interface similaire à celle qui bloquait l'accès à l'intérieur du vaisseau. Il fut satisfait de voir que, cette fois-ci, il serait capable de se connecter personnellement avec l'interface via des mécadendrites connectiques pendant depuis le plafond. Mais à quoi cela servirait-il si la machine était belle et bien morte? Les observations minutieuses de Matix lui permirent aussi de repérer de fins interstices dans le mur traduisant l'existence d'un compartiment caché et scellé. Mais avant d'en forcer l'accès, Helveticus se devait de tenter la manière douce. Il se sentait toujours coupable d'avoir éventré la sonde à l'aide d'explosifs quelques minutes plus tôt.

Avec beaucoup de cérémonie, Helveticus se saisit de l'un des appendices pendant (qui aurait dû réagir de lui-même pour aller se connecter au port offert) et se brancha à la structure à l'aide de son UIC. MOC se brancha directement au panneau d'affichage pour assister son Maître dans ses recherches. Comme à son habitude, l'acolyte laissa son esprit glisser au travers du membre tentaculaire pour aller rejoindre l'univers cybernétique de l'engin. Comme il s'y attendait, il ne fut accueilli que par le néant le plus total. Matix fut soulagé : l'absence totale d'Esprit de la Machine, si morbide soit-il, confirmait au moins que la sonde ne pouvait pas fonctionner sans.

Mais alors que l'acolyte s’apprêtait à se déconnecter, quelque chose se manifesta. Une vibration infime, accompagnée d'une lueur tout aussi faible. La machine n'était pas morte! Helveticus fut frappé par un effroi paralysant, toutes ses craintes se confirmant au travers de cette manifestation impossible. Car si la machine n'était pas morte, elle n'était pas vivante non plus, car il ne sentait toujours pas présence d'un Esprit de la Machine! Horrifié, Matix contempla cette lumière pulser telle une tumeur maligne. Il se trouvait à l'intérieur d'une machine zombie!

Helveticus calma son esprit agité, préférant faire appel à la logique pure plutôt que de tirer des conclusions ridicules et incorrectes. Il devait y avoir une explication! Après plusieurs diagnostiques, sa terreur se dissipa peu à peu, rassuré par une accumulation de données démontrant que la trace énergétique qu'il observait n'était qu'un résidu infime de l'alimentation habituelle de la sonde. Les générateurs avaient dû lâcher il y a bien longtemps et les protocoles du vaisseau avaient fait passer ses systèmes dans un mode bien au delà de la vieille. Des protocoles d'économie drastiques d'énergie pour assurer encore quelques siècles de survie à la machine. L'Esprit de la Machine devait bien être présent, mais dans un coma si profond que sa présence passait inaperçue!

Projetant tout d'abord d'accomplir un long et total rituel de réanimation pour réveiller la sonde, Matix se ravisa. Était-ce réellement la bonne démarche à suivre? Il simula ses intentions et plusieurs scénarios s'en détachèrent, dont deux à forte probabilité. Il y avait 82,499% de chances que le coût en énergie pour la réanimation ne vide immédiatement les maigres réserves du vaisseau et l'achève, rendant toute tentative de récolte de donnée impossible.

Si les réserves étaient suffisantes, ce qui était peu probable, il y avait 71,961% de chances que le pare-feu niveau Omicron de la sonde se réactive complètement, empêchant ou complexifiant grandement toute tentative d'approfondir les recherches.

Après mure réflexion, Helveticus opta pour un rituel de réanimation partiel. Les systèmes de la sonde fonctionneraient à très bas régime mais permettraient une lecture brute, presque barbare (mais étonnamment poétique) de son code. Le pare-feu ne serait pas réactivé et la demande en énergie serait infime. Le panneau extérieur avait dû fonctionné sur une réserve plus nourrie d'énergie, les constructeurs de la sonde ayant conclu que le panneau d'avertissement devait être alimenté par un circuit fermé pour mettre en garde tout intrus potentiel.

Après avoir mis en place tous les dispositifs nécessaires, Matix débuta son rituel légèrement improvisé de réanimation. Son cantique résonna harmonieusement dans le couloir étroit de la structure. Lorsque les données commencèrent à réapparaître jusqu'à former une ligne de code illisible pour un œil non expérimenté, MOC et son maître se plongèrent dans une étude approfondie des symboles pour tenter d'en extraire la moindre information. Helveticus n'oubliait pas non plus la présence de l'habitacle scellé dans le mur et espérait pouvoir trouver une ligne de code capable de le déverrouiller.
Modifié en dernier par [MJ] Malcador le 17 avr. 2019, 06:53, modifié 1 fois.
Raison : +6 xp (total 28).
Image Helveticus Matix, Voie du Technoprêtre
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 10 (11) | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | Foi | Psy | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki/index.php/Fiche_Helveticus_Matix

Répondre