[Validé] Soeur Virginia

Répondre
Avatar du membre
Soeur Virginia
Messages : 7
Enregistré le : 17 juil. 2019, 15:38

[Validé] Soeur Virginia

Message par Soeur Virginia » 20 juil. 2019, 21:38

Nom et Prénom: Soeur Virginia
Sexe: Féminin
Age: 20 ans
Race: Humaine
Carrière: Novice
Lieu/ville de départ: Impérium
Fréquence de jeu: Hebdomadaire
Profil: FOR 8 / END 8 / HAB 9 / CHAR 9 / INT 10 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / FOI / PSY NaN / NA 1 / PV 60/60 (aucun bonus/malus de compétences ou venant de mon équipement ne s'y trouve, uniquement les PC gratuits)

Description physique : Virginia est une jeune novice aux cheveux bruns coupés à la garçonne. Ses yeux couleur noisettes sont chaleureux et ont encore en eux une certaine innocence qui trahit sont jeune âge. À l'inverse de ses soeurs plus expérimentées qui ont connu de nombreux combats contre les fidèles de la Ruine. Son visage juvénile est souvent un atout pour elle. En de nombreuses occasions, il lui a permis d'apaiser les blessés ou malades. Mais, il l'a également desservi, car il amplifiait son inexpérience et donnait l'impression qu'elle était moins capable lorsqu'il fallait faire preuve d'autorité ou prendre des décisions. Alors que la sororitas portait la marque de son dévouement sur son visage, une profonde cicatrice qui lui a été offerte par un serviteur du Seigneur des mouches.
Comme toutes les sororitas de son ordre minoris, l'ordre du Jardin Sanctifié, Virginia porte une armure bleue aux ornements en bronze, les couleurs de son couvent. Sa robe de guérisseuse suit le schéma de couleurs traditionnels, le blanc et le rouge.
Description psychologique : Virginia est dévouée à la mission de l'ordre des soeurs hospitalières. Principalement car elle sait que c'est de cette façon qu'elle sert le mieux le divin Empereur, mais également car cela lui permet de perpétuer l'héritage de feus ses parents. Persuadée que l'Humanité est grandement malade, tant sur l'aspect physique que moral, elle tente de parfaire aux mieux ses connaissances afin de guérir et soulager ses maux. L'hospitalière croit que c'est particulièrement vrai pour les mutants. Elle en a croisé un grand nombre lors du récent soulèvement, des êtres au corps malades et difformes, victime des malédictions des cultistes du Maître de la Peste. Malheureusement pour eux, seule une mort rapide, si possible sans douleur, et une prière pour leur âme peuvent les soulager de leur douleur. Par contre, les traîtres qui ont osé abandonner la bonté et la protection du Père ne méritent aucune rédemption ni pitié. Particulièrement pour ceux qui se sont tournés vers la Déchéance, leur châtiment ce sera d'être exemplaire.
Afin de se détendre entre ses prières et ses devoirs, la jeune novice se passionne pour l'Horticulture. Cela lui permet de se calmer et de méditer sur ses capacités. Malgré sa dévotion, elle a peur d'échouer et craint que cela ne jette la honte sur son ordre. Sa participation à l'entretien des jardins du monastère est également un moyen pour elle de remercier l'Empereur pour la panacée qu'il leur a offert.
Une habitude de langage courante sur son monde, mais qui pourrait perturber voire exaspère ses interlocuteurs, et l'utilisation de la fonction associés aux noms de la personne y compris en dehors de fonction militaire. Le fait de ne pas associer le rang au nom ou au prénom d'une personne est considéré comme étant une grave insulte puisque l'on renie les réalisations de la personne. Les seules exceptions tolérées concernent les enfants ou des les personnes proches lors de cadre informel.
Alignement : Loyal neutre
Historique : Le monde d'Hygia est un immense agri-monde qui possède deux particularités. La première et la plus facilement est sa population importante pour sa catégorie, la planète possède prêt de trois milliards d'individus. La seconde est sa production, comme tous les mondes de type alpha Hygia produit une quantité importante de denrées alimentaires, mais l'élément primordial est la panacée.
Il s'agit d'une grappe de baies bleues et légèrement luisantes très courante qui une fois filtré permet de produire un puissant médicament capable de soigner presque toutes les maladies ou de neutraliser les poisons. Même consommer à l'état brut, elle permet de grandement renforcer l'organisme. La présence de cette plante vénérée comme un don de l'Empereur est à l'origine de la place importante de la notion de santé et de l'éducation médicale dans la culture de ce monde. Le fait d'être médecin est un point d'honneur pour les notables. Même les nobles se doivent de maîtriser ce savoir au risque de passer pour des incapables auprès de leur pair.
Du fait de sa population importante, le monde agricole est fier de pouvoir lever un régiment de garde , même si ce n'est que tout les dix cycles. Ces régiments portent des uniformes de couleur vert et brun avec leur numéro régimentaire peint en bleu. À cause du caractère rural de leur monde d'origine, les gardes ne possèdent que très peu de véhicules motorisés, c'est toutefois compensé par le nombre important de cavaliers qui composent ses régiments. De plus, grâce à l'éducation mise en place sur leur monde d'origine, les différents régiments ont la chance d'avoir plus de médecins que la plupart des autres armées impériales.


L'ordre du Jardin Sanctifié est un ordre hospitalier très récent, il fête seulement ses trois siècles d'existence. Il fut créé peu de temps après la Guerre Putride par des sœurs hospitalières issues de l'ordre de la Sérénité qui avaient accompagné les régiments de la garde impériale envoyée en renfort. L'ordre compte un peu plus d'un millier de sororitas réparties dans le système ou accompagnant l'un des régiments impériaux originaires d'Hygia. Un quart des membres est stationné en permanence à la commanderie.
L'ordre gère plusieurs orphelinats et dispensaires qui lui permettent d'éduquer et de former les candidates qui pourront devenir les futures novices. Bien sûr, toutes les élèves ne sont pas aptes à intégrer la sororité, mais même celles ne remplissant pas les critères d'enrôlement, elles font preuve d'une importante loyauté envers l'Imperium et l'ordre. Les moins courageuses s'engageront dans les dispensaires ou l'administration planétaire tandis que les plus fougueuses rejoindront les forces de défense planétaire, beaucoup se porteront volontaires afin de faire partie de la garde lors de la dîme.
En plus des missions traditionnelles des ordres hospitaliers, les sœurs cultivent et fabriquent les divers médicaments et stimulants dérivés du panacée. Les dispensaires possèdent tous des vignobles leur permettant de récolter cette bénédiction. D'ailleurs lors de la période des récoltes, la commanderie donne l'impression de siéger au milieu d'une forêt bleue.


Le monde d'Hygia est très paisible, cela se ressent sur les capacités martiales des régiments envoyés. Depuis l'Hérésie, la planète ne connut que quelques escarmouches et émeutes négligeables à l'exception de la Guerre Putride.Ironiquement, c'est certainement l'existence du panacée qui fut à l'origine de ce conflits.
Lorsque l'on grandit avec la certitude qu'aucune maladie n'est incurable, de nombreuses personnes finissent par se croire immortelles. Quand ce genre de pensée s'installe et que le corps finit par dépérir, la vérité devient parfois insupportable. C'est de cette façon que le Seigneur de la Pestilence finit pas gagner des fidèles. Nul ne sait réellement depuis combien de temps le culte était apparu, mais il avait gagné assez d'influence et de savoir pour créer une nouvelle maladie maudite par leur sombre dieu qui leur permit de grossir leur rang.
Cette maladie, la pourriture noire, profite de la moindre petite entaille causée par une arme impie pour s'installer dans sa victime. Bien que les sécrétions noirâtres soient plus tard devenues le principal vecteur, contaminant les médecins et toutes les autres personnes voulant leur venir en aide.
Les membres touchés se situaient généralement près de la plaie, mais il n'était pas rare que celle-ci soit ignorée et que l'infection s'attaque plutôt aux viscères. Les problèmes circulatoires entraînent une décoloration du membre atteint ainsi que la formation importante d’œdèmes. Passé plusieurs jours, des tâches violacées causées par la nécrose commencent à apparaître suivies par des phlyctènes remplies de gaz et de liquide noir épais. À ce stade, seule l'amputation peut potentiellement sauver la vie du patient, mais les chances restent minces. La gangrène ayant pu atteindre les organes.
Pour les malheureux dont les viscères sont attaqués, il n'y a pour eux qu'une mort longue et douloureuse. Ils ressentent leurs organes se liquéfier, pendant que leur corps expulse du sang et les tissus nécrosés par des vomissent ou des diarrhées. Leur abdomen extrêmement gonflé semble prés à éclater et se contracte à vu d’œil lors de chaque expulsion.
Dans les deux cas, ceux ayant la chance de survivre développe rapidement des mutations en remplacement de leurs membres malades.
A cause de son origine démoniaque, le panacée était inefficace créant une vague de désespoir parmi la population. Désespoir qui poussa une partie de la population dans les bras du Maître de la Peste.

Lorsque la pandémie commença, les forces de défense planétaires furent rapidement débordées. Elle n'avait pas l'habitude de gérer des crises à grande échelle. Les émeutes éclatèrent rapidement lorsque des mesures de quarantaine furent instaurées, suivirent rapidement par des soulèvement fomentés par les différentes sectes.
Même si le conflit restait très localisé à cause du manque d'infrastructure avancé, il n'en demeurait pas moins extrêmement violent. Les batailles s'enlisant dans des guerres de tranchées qui favorisaient l'ennemie. Chaque nouveau malade était une nouvelle recrue pour les hérétiques. Il fallut attendre une trentaine d'années avant que l'Astra Militarum ne réponde à la demande de renfort.
La situation était sur le point de dégénérait quand la garde impériale arriva. L'arrivée de troupe fraîche, mais surtout d'un armement lourd et de blindé permit une reconquête qui dura cinq ans.
Des sœurs hospitalières de l'ordre de la Sérénité qui accompagnait la garde eurent pour ordre de rester sur place. Elles avaient pour mission d'aider au rétablissement du monde et de relancer la production du panacée, mais aussi de surveiller tout regain d'activité suspect. Un siècle après la guerre, à cause de la distance par rapport à son ordre d'origine et à ses particularités, la commanderie finit par obtenir son indépendance.

La vie sur Hygia était redevenue calme pour les trois siècles qui suivirent. Grâce aux sororitas et aux matériels avancés qu'elles avaient apportaient, la pourriture noire avait presque disparu et était curable. Malheureusement, des épidémies de pourriture noire réapparaissaient de manière irrégulière et sont parfois suivies de troubles. C'est ce qui arriva à la famille de la jeune Virginia.
Ses parents étaient médecins dans l'un des nombreux dispensaires de l'ordre lorsqu'une résurgence se produisit. Fidèles à leur devoir, ils continuèrent d'octroyer les soins qu'ils pouvaient malgré leur manque de ressource, même lorsqu'ils furent eux aussi victimes de la maladie. Toutefois, leur abnégation ne signifiait rien pour une population manipulée.
Le point de non-retour fut atteint quand la petite Virginia contracta la maladie. Il parut évident pour les émeutiers que les docteurs préféraient utiliser les médicaments à disposition pour se soigner eux et leur enfant, ignorant leur patient. La foule déborda rapidement le service de sécurité et libéra rapidement sa colère. Matériel, personnel médical et patient, rien n'était épargné. La petite fille fut rouée de coups puis laissée pour morte avec d'autres malades considérés comme des privilégiés. Ses parents n'eurent pas la même chance et furent cloués de chaque côté de la porte d'entrée. C'est uniquement grâce à sœur Constantine et son épée que la foule fut dispersée avant que le nombre n'augmente. Il s'en est suivi une purge qui mit au jour une cellule qui fut purgée avec les coupables et d'autres habitants pour l'exemple.

Sans famille, Virginia fut accueillie dans l'un des orphelinats de la sororité à l'âge de 10 ans. Elle n'eut pas le temps de pleurer ses parents. Très rapidement, elle dut suivre l'enseignement strict des sœurs. L'enseignement était sérieux et plein d'interdictions, mais au moins elle était avec des personnes qui comprenaient ses peines. Au fil des années, elle finit même par acquérir un but: Protéger et soulager les douleurs des sujets de l'Empereur. Selon les avis, il s'agit d'un objectif pieux ou bien naïf.
Dans tous les cas, elle essaya d'entrer dans l'ordre lors de sa quinzième année. Elles furent nombreuses à se porter volontaires, mais beaucoup ne possédaient pas la volonté nécessaire. L'éducation avait toujours été stricte, mais maintenant elle poussé les aspirantes dans leur retranchement. Les sororitas n'en tenaient pas rigueur, ou si c'était le cas elle ne le montrait pas.
À force de persévérance, elle fut enfin jugée digne de rejoindre les rangs de l'ordre du Jardin Sanctifié. La cérémonie fut brève, peut d'aspirantes fut admise en tant que novices, mais elle en ressentit un grand honneur et une grande fierté. Elle allait pouvoir montrer sa dévotion envers l'Empereur et le servir avec dignité.


Compétences :
• THÉOLOGIE
• DOCTRINE DU CULTE
• MEDICAE
• IDENTIFICATION DES PLANTES
• IMMUNITÉ AUX MALADIES ( pourriture noire )
• PATHOLOGIE

Bourse: 35 trône gelt || Autres :
Inventaire:
Plastron carapace
Fuseur
Pistolet laser
Épée à une main
Masque à gaz (respirateur)
Médikit
Peau synthétique
Chapelet
Baiser des martyr ( drogue servant à ethanasier les blesser trop grave )

Autres:


Credo Impérial : 20


Code pour fiche

Code : Tout sélectionner

<p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Informations générales sur le personnage :</p>


{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! <b>Nom et Prénom:</b>
| Soeur Virginia
| rowspan="8" | https://warforum40k-jdr.com/download/file.php?avatar=128_1563372276.jpg
|-
! <b>Âge:</b>
| 20 ans
|-
! <b>Sexe:</b>
| Féminin
|-
! <b>Race:</b>
| Humaine
|-
! <b>Carrière:</b>
| VOIE DE LA SŒUR HOSPITALIÉRE
|-
! <b>Lieu de départ:</b>
| Impérium
|-
! <b>Fréquence de jeu:</b>
| Hebdomadaire
|-
! <b>MJ:</b>
| à compléter
|}


[[Fichier:barre1.jpg|center]]


{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! Nom de la ligne
! FOR
! END
! HAB
! CHAR
! INT
! INI
! ATT
! PAR
! TIR
! FOI
! PSY
! NA
! PV
|-
! Profil de départ (+4 PC initiaux)
| 8
| 8
| 9
| 9
| 10
| 8
| 8
| 8 
| 8
| 
| NaN
| 1
| 60/60
|-
! Profil actuel
| 8
| 8
| 9
| 9
| 10
| 8
| 8
| 8 
| 8
| 
| NaN
| 1
| 60/60
|-
! Améliorations restantes à acquérir pour level up (déjà acquis/à acquérir)
| colspan="13" | à remplir par le MJ
|-
|}


{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! XP disponible:
| 0
|-
! PC dépensés:
| 4
|}


----
[[Fichier:barre2.jpg|left]]
<p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Description physique :</p>
 
Virginia est une jeune novice aux cheveux bruns coupés à la garçonne. Ses yeux couleur noisettes sont chaleureux et ont encore en eux une certaine innocence qui trahit sont jeune âge. À l'inverse de ses soeurs plus expérimentées qui ont connu de nombreux combats contre les fidèles de la Ruine. Son visage juvénile est souvent un atout pour elle. En de nombreuses occasions, il lui a permis d'apaiser les blessés ou malades. Mais, il l'a également desservi, car il amplifiait son inexpérience et donnait l'impression qu'elle était moins capable lorsqu'il fallait faire preuve d'autorité ou prendre des décisions. Alors que la sororitas portait la marque de son dévouement sur son visage, une profonde cicatrice qui lui a été offerte par un serviteur du Seigneur des mouches. 
Comme toutes les sororitas de son ordre minoris, l'ordre du Jardin Sanctifié, Virginia porte une armure bleue aux ornements en bronze, les couleurs de son couvent. Sa robe de guérisseuse suit le schéma de couleurs traditionnels, le blanc et le rouge.
 
 
<p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Description psychologique :</p>
 
Virginia est dévouée à la mission de l'ordre des soeurs hospitalières. Principalement car elle sait que c'est de cette façon qu'elle sert le mieux le divin Empereur, mais également car cela lui permet de perpétuer l'héritage de feus ses parents. Persuadée que l'Humanité est grandement malade, tant sur l'aspect physique que moral, elle tente de parfaire aux mieux ses connaissances afin de guérir et soulager ses maux. L'hospitalière croit que c'est particulièrement vrai pour les mutants. Elle en a croisé un grand nombre lors du récent soulèvement, des êtres au corps malades et difformes, victime des malédictions des cultistes du Maître de la Peste. Malheureusement pour eux, seule une mort rapide, si possible sans douleur, et une prière pour leur âme peuvent les soulager de leur douleur. Par contre, les traîtres qui ont osé abandonner la bonté et la protection du Père ne méritent aucune rédemption ni pitié. Particulièrement pour ceux qui se sont tournés vers la Déchéance, leur châtiment ce sera d'être exemplaire.
Afin de se détendre entre ses prières et ses devoirs, la jeune novice se passionne pour l'Horticulture. Cela lui permet de se calmer et de méditer sur ses capacités. Malgré sa dévotion, elle a peur d'échouer et craint que cela ne jette la honte sur son ordre. Sa participation à l'entretien des jardins du monastère est également un moyen pour elle de remercier l'Empereur pour la panacée qu'il leur a offert.
Une habitude de langage courante sur son monde, mais qui pourrait perturber voire exaspère ses interlocuteurs, et l'utilisation de la fonction associés aux noms de la personne y compris en dehors de fonction militaire. Le fait de ne pas associer le rang au nom ou au prénom d'une personne est considéré comme étant une grave insulte puisque l'on renie les réalisations de la personne. Les seules exceptions tolérées concernent les enfants ou des les personnes proches lors de cadre informel. 
 
<b><u>Alignement :</u></b> Loyal neutre
 
 
<p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Historique du personnage :</p>
 
Le monde d'Hygia est un immense agri-monde qui possède deux particularités. La première et la plus facilement est sa population importante pour sa catégorie, la planète possède prêt de trois milliards d'individus. La seconde est sa production, comme tous les mondes de type alpha Hygia produit une quantité importante de denrées alimentaires, mais l'élément primordial est la panacée.
Il s'agit d'une grappe de baies bleues et légèrement luisantes très courante qui une fois filtré permet de produire un puissant médicament capable de soigner presque toutes les maladies ou de neutraliser les poisons. Même consommer à l'état brut, elle permet de grandement renforcer l'organisme. La présence de cette plante vénérée comme un don de l'Empereur est à l'origine de la place importante de la notion de santé et de l'éducation médicale dans la culture de ce monde. Le fait d'être médecin est un point d'honneur pour les notables. Même les nobles se doivent de maîtriser ce savoir au risque de passer pour des incapables auprès de leur pair.
Du fait de sa population importante, le monde agricole est fier de pouvoir lever un régiment de garde , même si ce n'est que tout les dix cycles. Ces régiments portent des uniformes de couleur vert et brun avec leur numéro régimentaire peint en bleu. À cause du caractère rural de leur monde d'origine, les gardes ne possèdent que très peu de véhicules motorisés, c'est toutefois compensé par le nombre important de cavaliers qui composent ses régiments. De plus, grâce à l'éducation mise en place sur leur monde d'origine, les différents régiments ont la chance d'avoir plus de médecins que la plupart des autres armées impériales.


L'ordre du Jardin Sanctifié est un ordre hospitalier très récent, il fête seulement ses trois siècles d'existence. Il fut créé peu de temps après la Guerre Putride par des sœurs hospitalières issues de l'ordre de la Sérénité qui avaient accompagné les régiments de la garde impériale envoyée en renfort. L'ordre compte un peu plus d'un millier de sororitas réparties dans le système ou accompagnant l'un des régiments impériaux originaires d'Hygia. Un quart des membres est stationné en permanence à la commanderie. 
L'ordre gère plusieurs orphelinats et dispensaires qui lui permettent d'éduquer et de former les candidates qui pourront devenir les futures novices. Bien sûr, toutes les élèves ne sont pas aptes à intégrer la sororité, mais même celles ne remplissant pas les critères d'enrôlement, elles font preuve d'une importante loyauté envers l'Imperium et l'ordre. Les moins courageuses s'engageront dans les dispensaires ou l'administration planétaire tandis que les plus fougueuses rejoindront les forces de défense planétaire, beaucoup se porteront volontaires afin de faire partie de la garde lors de la dîme.
En plus des missions traditionnelles des ordres hospitaliers, les sœurs cultivent et fabriquent les divers médicaments et stimulants dérivés du panacée. Les dispensaires possèdent tous des vignobles leur permettant de récolter cette bénédiction. D'ailleurs lors de la période des récoltes, la commanderie donne l'impression de siéger au milieu d'une forêt bleue.


Le monde d'Hygia est très paisible, cela se ressent sur les capacités martiales des régiments envoyés. Depuis l'Hérésie, la planète ne connut que quelques escarmouches et émeutes négligeables à l'exception de la Guerre Putride.Ironiquement, c'est certainement l'existence du panacée qui fut à l'origine de ce conflits.
Lorsque l'on grandit avec la certitude qu'aucune maladie n'est incurable, de nombreuses personnes finissent par se croire immortelles. Quand ce genre de pensée s'installe et que le corps finit par dépérir, la vérité devient parfois insupportable. C'est de cette façon que le Seigneur de la Pestilence finit pas gagner des fidèles. Nul ne sait réellement depuis combien de temps le culte était apparu, mais il avait gagné assez d'influence et de savoir pour créer une nouvelle maladie maudite par leur sombre dieu qui leur permit de grossir leur rang.
Cette maladie, la pourriture noire, profite de la moindre petite entaille causée par une arme impie pour s'installer dans sa victime. Bien que les sécrétions noirâtres soient plus tard devenues le principal vecteur, contaminant les médecins et toutes les autres personnes voulant leur venir en aide.
Les membres touchés se situaient généralement près de la plaie, mais il n'était pas rare que celle-ci soit ignorée et que l'infection s'attaque plutôt aux viscères. Les problèmes circulatoires entraînent une décoloration du membre atteint ainsi que la formation importante d’œdèmes. Passé plusieurs jours, des tâches violacées causées par la nécrose commencent à apparaître suivies par des phlyctènes remplies de gaz et de liquide noir épais. À ce stade, seule l'amputation peut potentiellement sauver la vie du patient, mais les chances restent minces. La gangrène ayant pu atteindre les organes.
Pour les malheureux dont les viscères sont attaqués, il n'y a pour eux qu'une mort longue et douloureuse. Ils ressentent leurs organes se liquéfier, pendant que leur corps expulse du sang et les tissus nécrosés par des vomissent ou des diarrhées. Leur abdomen extrêmement gonflé semble prés à éclater et se contracte à vu d’œil lors de chaque expulsion.
Dans les deux cas, ceux ayant la chance de survivre développe rapidement des mutations en remplacement de leurs membres malades.
A cause de son origine démoniaque, le panacée était inefficace créant une vague de désespoir parmi la population. Désespoir qui poussa une partie de la population dans les bras du Maître de la Peste.

Lorsque la pandémie commença, les forces de défense planétaires furent rapidement débordées. Elle n'avait pas l'habitude de gérer des crises à grande échelle. Les émeutes éclatèrent rapidement lorsque des mesures de quarantaine furent instaurées, suivirent rapidement par des soulèvement fomentés par les différentes sectes.
Même si le conflit restait très localisé à cause du manque d'infrastructure avancé, il n'en demeurait pas moins extrêmement violent. Les batailles s'enlisant dans des guerres de tranchées qui favorisaient l'ennemie. Chaque nouveau malade était une nouvelle recrue pour les hérétiques. Il fallut attendre une trentaine d'années avant que l'Astra Militarum ne réponde à la demande de renfort.
La situation était sur le point de dégénérait quand la garde impériale arriva. L'arrivée de troupe fraîche, mais surtout d'un armement lourd et de blindé permit une reconquête qui dura cinq ans.
Des sœurs hospitalières de l'ordre de la Sérénité qui accompagnait la garde eurent pour ordre de rester sur place. Elles avaient pour mission d'aider au rétablissement du monde et de relancer la production du panacée, mais aussi de surveiller tout regain d'activité suspect. Un siècle après la guerre, à cause de la distance par rapport à son ordre d'origine et à ses particularités, la commanderie finit par obtenir son indépendance.

La vie sur Hygia était redevenue calme pour les trois siècles qui suivirent. Grâce aux sororitas et aux matériels avancés qu'elles avaient apportaient, la pourriture noire avait presque disparu et était curable. Malheureusement, des épidémies de pourriture noire réapparaissaient de manière irrégulière et sont parfois suivies de troubles. C'est ce qui arriva à la famille de la jeune Virginia.
Ses parents étaient médecins dans l'un des nombreux dispensaires de l'ordre lorsqu'une résurgence se produisit. Fidèles à leur devoir, ils continuèrent d'octroyer les soins qu'ils pouvaient malgré leur manque de ressource, même lorsqu'ils furent eux aussi victimes de la maladie. Toutefois, leur abnégation ne signifiait rien pour une population manipulée.
Le point de non-retour fut atteint quand la petite Virginia contracta la maladie. Il parut évident pour les émeutiers que les docteurs préféraient utiliser les médicaments à disposition pour se soigner eux et leur enfant, ignorant leur patient. La foule déborda rapidement le service de sécurité et libéra rapidement sa colère. Matériel, personnel médical et patient, rien n'était épargné. La petite fille fut rouée de coups puis laissée pour morte avec d'autres malades considérés comme des privilégiés. Ses parents n'eurent pas la même chance et furent cloués de chaque côté de la porte d'entrée. C'est uniquement grâce à sœur Constantine et son épée que la foule fut dispersée avant que le nombre n'augmente. Il s'en est suivi une purge qui mit au jour une cellule qui fut purgée avec les coupables et d'autres habitants pour l'exemple.

Sans famille, Virginia fut accueillie dans l'un des orphelinats de la sororité à l'âge de 10 ans. Elle n'eut pas le temps de pleurer ses parents. Très rapidement, elle dut suivre l'enseignement strict des sœurs. L'enseignement était sérieux et plein d'interdictions, mais au moins elle était avec des personnes qui comprenaient ses peines. Au fil des années, elle finit même par acquérir un but: Protéger et soulager les douleurs des sujets de l'Empereur. Selon les avis, il s'agit d'un objectif pieux ou bien naïf.
Dans tous les cas, elle essaya d'entrer dans l'ordre lors de sa quinzième année. Elles furent nombreuses à se porter volontaires, mais beaucoup ne possédaient pas la volonté nécessaire. L'éducation avait toujours été stricte, mais maintenant elle poussé les aspirantes dans leur retranchement. Les sororitas n'en tenaient pas rigueur, ou si c'était le cas elle ne le montrait pas.
À force de persévérance, elle fut enfin jugée digne de rejoindre les rangs de l'ordre du Jardin Sanctifié. La cérémonie fut brève, peut d'aspirantes fut admise en tant que novices, mais elle en ressentit un grand honneur et une grande fierté. Elle allait pouvoir montrer sa dévotion envers l'Empereur et le servir avec dignité.

 
 

----
 
[[Fichier:barre4.jpg|right]]
  <p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Compétences :</p>
		
*  <b>THÉOLOGIE</b> : Votre personnage a une connaissance générale de la plupart des pratiques religieuses, des différents cultes et des symboles religieux, alliée à une connaissance approfondie des doctrines de sa propre foi. Il peut automatiquement reconnaître les noms et les symboles et, sur un test réussi, il peut reconnaître et comprendre de brèves citations des écrits sacrés des religions étrangères à la sienne. (Le MJ pourra assigner des modificateurs en fonction de la notoriété des religions rencontrées.)
		
*  <b>DOCTRINE DU CULTE</b> :  Votre personnage, en tant qu'initié, prêtre ou cultiste, connait les croyances de base, les détails des cérémonies religieuses, les costumes appropriés, les jours saints, les comportements honorables et interdits, les symboles de son culte/religion, les cérémonies. Il sait également expliquer la signification des jours saints célébrés par le culte/religion, décrire les dispositions traditionnelles de lieux saints de son culte/religion, être capable d'apprendre ces détails aux pratiquants et demandeurs intéressés, etc..
		
*  <b>MEDICAE</b> : Cette compétence permet de traiter les blessures en refermant les plaies et en rétablissant l’équilibre des humeurs du corps. Il existe deux grandes formes d’utilisation de Medicae : les premiers secours (visant à s’occuper de camarades blessés) et les soins intensifs (visant à accélérer le rythme de guérison).
		
*  <b>IDENTIFICATION DES PLANTES</b> : Votre personnage sait identifier les plantes courantes et peut en repérer de plus inhabituelles. Bien qu'il soit loin de posséder tout le savoir d'un herboriste, sur un test réussi de connaissance, il peut néanmoins être capable de savoir où trouver une plante bien précise et en connaître les détails de son utilisation.
		
*  <b>IMMUNITÉ AUX MALADIES ( pourriture noire )</b> : Votre personnage a su développer une résistance inhabituelle aux maladies et se voit gratifié d'un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il résiste à leur transmission. De plus, dès l'acquisition de cette compétence, il est déjà totalement immunisé à 1 maladie distincte avec laquelle il a été mis en contact dans le passé (A déterminer et à justifier, lors de l'acquisition de cette compétence, de la manière dont il a acquis cette immunité. Le MJ tiendra compte de la cohérence de cette explication pour déterminer s'il l'accepte ou la refuser.)
		
*  <b>PATHOLOGIE</b> : Votre personnage sait reconnaître et traiter automatiquement les maladies les plus courantes ainsi que celles auxquelles il s'est déjà confronté avec succès (bien entendu, s'il dispose des médications nécessaires). Les plus rares nécessitent la réussite d'un test réussi. Une fois la maladie reconnue, le MJ peut indiquer au personnage quel est le traitement à administrer ainsi que les autres exigences spéciales comme les potions, les plantes, etc., Lorsque le traitement est administré, le personnage compétent doit réussir un autre test avec un bonus égal à l'END/2 du patient. S'il réussit, le malade ne souffrira plus des effets de la maladie et la période de récupération commencera immédiatement. S'il échoue le traitement n'aura eu aucun effet, mais un autre test pourra être tenté, le jour suivant.


----

[[Fichier:barre3.jpg|center]]

<p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;">Inventaires et biens du personnage:</p>

{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! <b>Porte-feuille:</b>
| 35 trône gelt
|-
|}


{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! colspan="3" | <b>Inventaire</b>
|-
| <b>Plastron carapace</b>
| 15
| Torse et dos
|-
| <b>Fuseur</b>
| 45+1d10 dégâts  /  20m
| Fusion
|-
| <b>Pistolet laser</b>
| 25+1d10 dégâts / 30m
| 
|-
| <b>Épée à une main</b>
| 16+1d6 dégâts / 12 parade
| 
|-
	
| colspan="3" | <b>Masque à gaz (respirateur)</b>
|-
	
| colspan="3" | <b>Médikit</b>
|-
	
| colspan="3" | <b>Peau synthétique</b>
|-
	
| colspan="3" | <b>Chapelet</b>
|-
	
| colspan="3" | <b>Baiser des martyr ( drogue servant à ethanasier les blesser trop grave )</b>
|-
|}


{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! colspan="2" | <b>Pouvoirs psychiques</b>
|-
|} 
 
= Parcours =
 
==Quêtes accomplies==
 
Nom + lien + récompenses obtenues
 
== Classes acquises ==
 
== Carrière et classe en cours d'apprentissage==
 
<b>Carrière :</b> VOIE DE LA SŒUR HOSPITALIÉRE


<b>Classe actuelle :</b> Novice 
 
== Dévotion religieuse ==

{| class="wikitable" style="text-align: center; margin: auto; width: auto" 
! Dieu
! Points de dévotions disponibles
! Points de dévotions dépensés
|-

| <b>Credo Impérial</b>
| 20
| 0
|-
|} 
 
= Autres =
 

Soeur Virginia, VOIE DE LA SŒUR HOSPITALIÉRE
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 9 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi | Psy NaN | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: à demander au MJ

Avatar du membre
[MJ] Malcador
Maitre de Jeu [MJ]
Messages : 163
Enregistré le : 04 juin 2018, 00:28

Re: [Validé] Soeur Virginia

Message par [MJ] Malcador » 30 juil. 2019, 15:28

Voici le lien vers ta fiche personnage sur le wiki.
ll te reste en somme à :

- Editer ta signature pour y ajouter un lien vers ta fiche (via le panneau d'utilisateur).

- Demander à Ombre, par MP sur Discord, de t'intégrer au groupe des PJs validés.

- Te mettre en quête d'un MJ. Tu peux aussi opter pour le RP libre, sans oublier de créer un sujet de gestion dudit rp, tel que mentionné ici.
Mais il me semble qu'au moins un des collègues est intéressé par ta fiche ; laisse leur seulement le temps d'accorder leurs violons.
Pour toute demande, problème ou réclamation, mettez-vous en quête d'un Mémorial du Sigilite.

Avatar du membre
Squig
Messages : 4
Enregistré le : 22 juil. 2019, 23:41

Re: [Validé] Soeur Virginia

Message par Squig » 31 juil. 2019, 11:46

Hola ! Je viens d'être nommé assistant MJ et je suis dispo pour MJiter ton personnage. Si ça t'intéresse, je te propose de me contacter sur discord pour qu'on parle des détails (rythme de rp, tes attentes concernant l'intrigue et ton perso, etc).
Squig - Assistant MJ

Répondre